L’ensoleillement ne suffit pas pour la synthèse de la vitamine D

Vivre dans une région ensoleillée ne protège pas contre un déficit en vitamine D. C’est ce que démontre une étude réalisée auprès de 88 enfants âgés de 2 à 17 ans et vivant à Albuquerque, ville du Nouveau –Mexique, située à une latitude de 31° Nord et ensoleillée toute l’année. Seulement 49 % de ces enfants avaient un taux de 25 OH vitamine D supérieur à 30 ng/mL, valeur considérée comme souhaitable, et 14 % avaient un taux inférieur à 20 ng/mL, seuil considéré comme insuffisant. Notons par ailleurs que les douleurs diffuses alléguées par certains enfants et étiquetées parfois « douleurs de croissance » ne sont pas associées à des taux plus bas de vitamine D.

Il faut donc penser à supplémenter votre enfant en vitamine D que vous habitiez Lille, Brest, Strasbourg ou Nice…