Trottinettes dangereuses

En Autriche, entre mai et juillet 2000, plus de 400 usagers de trottinette ont dû être hospitalisés à la suite d’accidents survenus avec ce nouveau moyen de transport très à la mode. La barre des 1000 hospitalisations pourrait être atteinte à la fin de l’année, estime la première étude épidémiologique publiée dans le pays sur cette question.

Depuis, d’autres études vont dans le même sens.

Les deux tiers de ces accidentés ont été soignés pour des fractures, et un dixième souffrait aussi de fractures ouvertes ou de plaies graves. Les victimes sont majoritairement des garçons âgés de 5 à 14 ans.

Selon cette enquête, commentée par le journal médical viennois « Arzte Woche », la direction des trottinettes, par nature très mobile, se révèle souvent incontrôlable, surtout sur des sols inégaux ou pavés, et l’adhérence des roues sur l’asphalte mouillée est très insuffisante. Outre les chutes, les trottinettes peuvent être dangereuses si les extrémités de leur guidon ne sont pas soigneusement enveloppées de caoutchouc ou d’un revêtement protecteur : en cas d’accident, elles peuvent devenir des sortes de fourches susceptibles de causer des blessures graves. Selon ce travail, les utilisateurs de trottinette ont tendance à surestimer leurs aptitudes et devraient mieux se familiariser avec leur engin avant de se lancer à la conquête des trottoirs.

Sur les modèles pliables, les colonnes de direction qui se referment brutalement lorsqu’elles ont été mal enclenchées peuvent aussi causer des accidents. Enfin, les utilisateurs devraient éviter de dévaler des pentes rapides, et le journal conseille aux parents de munir leurs enfants d’équipements de protection, comparables à ceux utilisés par les amateurs de skate-boards et de rollers.

Pour en savoir davantage, cliquez ICI

 

Vous n’avez pas trouvé votre réponse ?
Contacter un pédiatre