Calendrier des vaccinations : les recommandations pour 2021

Les vaccinations obligatoires doivent être maintenues chez le nourrisson pendant l’épidémie de COVID-19

CALENDRIER DES VACCINATIONS ET RECOMMANDATIONS VACCINALES : LA VERSION 2021 EST PUBLIÉE

Le ministère des Solidarités et de la Santé a publié la version 2021 des recommandations vaccinales et du calendrier des vaccinations. 

Le calendrier vaccinal 2021 a été publié avec, pour principaux changements, la stratégie vaccinale contre les papillomavirus et la vaccination contre la grippe. 
La vaccination contre la COVID-19 est abordée, mais pas détaillée étant donné l’évolution rapide des recommandations.

Résumé :
Les principales évolutions de la version 2021 du calendrier vaccinal portent sur les pathologies suivantes : 

  • dans le cadre de la vaccination contre les papillomavirus (HPV) : extension aux garçons de 11 à 14 ans révolus avec un rattrapage vaccinal pour ceux âgés entre 15 et 19 ans révolus. Cette recommandation est applicable depuis le 1er janvier 2021 ;
  • dans le cadre de la grippe saisonnière : élargissement de la cible des professionnels pour lesquels cette vaccination est recommandée et définition de la place d’EFLUELDA, vaccin quadrivalent haute dose, dans la prochaine campagne vaccinale. 

Encadré 1 – Qui élabore les recommandations vaccinales en France ? 
Conformément à l’article L. 3111-1 du code de la santé publique, la politique de vaccination est élaborée par le ministre des solidarités et de la santé.
Cette politique prend appui sur les avis de la Haute autorité de santé (HAS), au sein de laquelle une
 commission technique des vaccinations (CTV) a été créée en 2017. 
Cette commission spécialisée dans la vaccination 
regroupe des experts de différentes disciplines (infectiologie, pédiatrie, microbiologie, immunologie, épidémiologie, santé publique, médecine générale, économie de la santé, sociologie, etc.). 

Clarification des contre-indications et des situations de report de vaccination
Cette nouvelle version 2021 apporte des précisions utiles pour l’application de la stratégie vaccinale, permettant de lever quelques ambiguïtés ou indécisions dans certaines situations : 

  • principales contre-indications définitives à la vaccination : 
    • allergie grave connue à l’un des composants du vaccin ;
    • réaction allergique grave lors d’une précédente injection du vaccin ;
  • contre-indication des vaccins vivants atténués (ROR, BCG, vaccin contre les infections à rotavirus, vaccin contre la varicelle, vaccin contre le zona, fièvre jaune) : immunodépression congénitale ou acquise tant que l’immunodépression persiste, sauf cas particuliers (cf. paragraphe 2.19.1 page 39).
  • quand reporter la vaccination ?
    • report possible : l’existence d’une maladie fébrile ou d’une infection aiguë modérée à sévère ne contre-indique pas la vaccination mais peut conduire à la différer de quelques jours ;
    • report inutile : la présence d’une infection mineure et/ou d’une fièvre de faible intensité ne doit pas entraîner le report de la vaccination.

.

Des recommandations pour rattraper le retard vaccinal causé par la pandémie de COVID-19

Les recommandations vaccinales 2021 mettent également l’accent sur la couverture vaccinale en population générale, marquée par des retards liés à la pandémie de COVID-19 (cf. notre article du 27 mai 2020).

Pour endiguer ce phénomène, des recommandations sont adressées aux professionnels de santé :

  • vérifier systématiquement le statut vaccinal de l’ensemble des patients,
  • saisir toute opportunité d’effectuer un rattrapage vaccinal des vaccins qui n’auraient pas été réalisés lors des confinements successifs,
  • cibler en priorité les nourrissons et les populations particulièrement fragiles pour lesquelles des recommandations spécifiques figurent au calendrier vaccinal (personnes avec maladies chroniques, immunodéprimées, personnes âgées, femmes enceintes, etc.). 

Vaccination contre les HPV : les garçons à partir de 11 ans sont dans la cible


Comme prévu dans la version 2020 du calendrier vaccinal, la vaccination contre le papillomavirus (HPV) est recommandée depuis le 1erjanvier 2021 :

  • chez les garçons de 11 à 14 ans révolus, avec un schéma 2 doses (M0-M6)
  • pour les garçons âgés entre 15 et 19 ans révolus, dans le cadre d’un rattrapage vaccinal selon un schéma 3 doses (M0, M2, M6).

Le vaccin recommandé est GARDASIL 9. Conformément à cette recommandation, GARDASIL 9 est remboursable chez les garçons à partir de 11 ans (cf. notre article du 7 décembre 2020). 

En résumé, la stratégie vaccinale contre les HPV actuellement en vigueur est la suivante : 

  • chez toutes les filles et tous les garçons de 11 à 14 ans révolus (schéma à 2 doses),
  • un rattrapage possible pour tous les adolescents et jeunes adultes (hommes et femmes) de 15 à 19 ans révolus (schéma à 3 doses) ;
  • chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) jusqu’à l’âge de 26 ans (schéma à 3 doses). 

Nouveautés dans la vaccination contre la grippe saisonnière : cible professionnelle et arrivée d’un nouveau vaccin


Les recommandations de vaccination contre la grippe saisonnière incluent deux évolutions majeures. 

Les pompiers et le personnel d’aide à domicile doivent être vaccinés
La liste des professionnels pour lesquels la vaccination contre la grippe saisonnière s’élargit (cf. pages 60 à 64 – tableau 4.5.1) et compte de nouveaux professionnels en contact régulier et prolongé avec des personnes à risque de grippe sévère (dont les sujets âgés) :

  • les personnels des services de secours et d’incendie (SDIS),
  • les personnels des services d’aide à domicile (SAAD),
  • et les aides à domicile via le CESU (particuliers employeurs). 

Un nouveau vaccin, plus dosé, pour les 65 ans et plus
La prochaine campagne de vaccination contre la grippe saisonnière devrait inclure un nouveau vaccin quadrivalent (sous réserve de sa commercialisation) :
EFLUELDA (laboratoire Sanofi Pasteur).
Ce vaccin antigrippal quadrivalent haute dose dispose d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) européenne (avril 2020).
Du fait de sa formulation hautement dosée, EFLUELDA est recommandé pour la vaccination des sujets de 65 ans et plus, en schéma à 1 dose (0,7 mL).  

Pour mémoire, un équivalent d’EFLUELDA (le vaccin américain FLUZONE HD) a été mis à disposition lors de la campagne précédente (2020-2021) dans le cadre du stock d’État. 

Le vaccin EFLUELDA s’ajoute aux vaccins quadrivalents VAXIGRIPTETRA et INFLUVAC TETRA (qui, selon un récent communiqué du laboratoire Viatris, bénéficie d’une extension d’indication chez l’enfant à partir de 6 mois).

Vaccination COVID : un chapitre dédié, mais pas de détails sur la stratégie
La maladie COVID-19 est intégrée à la version 2021 du calendrier vaccinal (page 11), et un chapitre lui est désormais dédié.
Cependant, aucun détail sur la stratégie vaccinale n’est apporté, étant donné l’évolution rapide des mesures prenant en compte l’approvisionnement progressif en vaccins et la situation épidémique.

Pour connaître la stratégie vaccinale contre la COVID-19, il est donc recommandé de se reporter aux informations diffusées sur le site du ministère de la Santé (mise à jour régulière, au fil des nouvelles recommandations).

Pour aller plus loin
Calendrier des vaccinations 2021 et recommandations vaccinales (Ministère des Solidarités et de la Santé – avril 2021)

Sur VIDAL.fr
VACCINATION ANTI-HPV : GARDASIL 9 DÉSORMAIS PRIS EN CHARGE CHEZ LES GARÇONS À PARTIR DE 11 ANS (7 décembre 2020)

Pour les bébés, les nourrissons, les jeunes enfants et les adolescents, ce livre est fait pour vous

Téléchargez des extraits ICI

.

.

.