La poussée dentaire (dents chez les nourrissons)

Des médecins australiens ont lancé une enquête auprès de 500 professionnels de santé locaux (pharmaciens, infirmières spécialisées, généralistes, dentistes et pédiatres) afin de tenter de répondre définitivement à l’antique question « La poussée dentaire cause-t-elle oui ou non des symptômes chez les tout-petits ? ». Et leur réponse est claire : oui, la dentition entraîne des troubles chez l’enfant, mais ils demeurent mineurs. Le savoir peut cependant éviter un retard diagnostique sur une affection plus grave.

En moyenne, les pédiatres y associent 2,8 symptômes et les infirmières 9,8. Une hyperthermie (> 38°C) existe pour 32 des 73 pharmaciens, et seulement 2 des pédiatres. En ce qui concerne les infections (rhume et otites), 9 pédiatres sur les 88 y voient une cause dentaire, contre 30 à 50% des autres professionnels. Les symptômes le plus souvent rapportés sont l’irritabilité, la bave, mordiller des objets, des troubles du sommeil, une inflammation des gencives et un érythème des joues. Eczéma, coliques, constipation et troubles alimentaires sont plus rarement rapportés.

La fièvre est une réaction de l’organisme qui réagit à cette poussée inflammatoire selon un processus biochimique bien connu, qui peut parfois donner des montées au dessus de 40°. Pas de panique, ça passe.

Enfin, l’inquiétude des parents serait égale ou dépasserait celle des enfants. Tous s’accordent également pour recommander du paracétamol et un gel à usage local.

Simplement masser la gencive avec son doigt passé sous l’eau froide soulage aussi bébé quelques dizaines de minutes.

L’homéopathie est utile voyez avec votre pédiatre ou votre pharmacien.

Pour en savoir davantage, cliquez ICI

 

Vous n’avez pas trouvé votre réponse ?
Contacter un pédiatre