MOBILE : Les radiofréquences affectent les performances à l’adolescence

Les téléphones portables émettent des champs électro magnétiques

Les radiofréquences du téléphone portable peuvent affecter les performances de la mémoire chez les adolescents, conclut cette étude du Swiss Tropical and Public Health Institute, présentée dans la revue Environmental Health Perspectives. L’étude vient confirmer une précédente recherche de 2015 : l’exposition cumulée du cerveau sur une année, aux champs électromagnétiques de radiofréquences, peut avoir un effet négatif sur le développement de la performance de la mémoire chez les adolescents.

Cette actualité a été publiée le 22/07/2018 par Équipe de rédaction Santélog

L’évolution rapide des technologies de l’information et de la communication s’accompagne d’une augmentation de l’exposition aux champs électromagnétiques de radiofréquences et la source d’exposition la plus pertinente du cerveau est le téléphone portable posé contre l’oreille.

Radiofréquences et performances cognitives

Les scientifiques suisses ont réexaminé la relation entre l’exposition aux radiofréquences provenant des smartphones et la performance cognitive chez les adolescents. L’étude fait suite à un rapport publié dans la même revue en 2015 qui estimait alors, pour la première fois, la dose cérébrale cumulée d’exposition chez les adolescents. Elle analyse les données de 700 adolescents, âgés de 12 à 17 ans, suivis sur 1 année dans le cadre de la cohorte HERMES (Health Effects Related to Mobile phone usE in adolescentS) sur les effets sur la santé liés à l’utilisation du mobile chez les adolescents.

  • Les chercheurs retrouvent l’effet négatif de 2015 de cette exposition aux radiofréquences, sur le développement de la performance cognitive chez les adolescents.
  • Alors que la mémoire figurative est principalement située dans l’hémisphère droit du cerveau, l’association entre exposition aux radiofréquences et moindre performance cognitive est surtout retrouvée chez les adolescents utilisant leur mobile du côté droit de la tête. Cela suggère bien que les ondes absorbées par le cerveau sont à la base de l’association exposition- cognition observée.

Téléphoner, l’usage à limiter

L‘envoi de messages texte, la pratique de jeux ou la navigation sur Internet ne sont responsables que d’une exposition marginale au champ électromagnétique et ne s’avèrent pas associés aux performances de mémoire. Les processus par lesquels ces radiofréquences affectent les fonctions cérébrales et cognitives restent encore à préciser.

Ce qu’on sait c’est que ces risques possibles, aujourd’hui bien identifiés, peuvent être minimisés par le port d’un casque par ex. ou l’utilisation du « haut-parleur » lors des appels, en particulier lorsque la qualité du réseau est faible et que le mobile fonctionne à sa puissance maximale.

Source : Environmental Health Perspectives (In Press) July, 2018 A prospective cohort study of adolescents’ memory performance and individual brain dose of microwave radiation from wireless communication via Eurekalert (AAAS) 19-Jul-2018 Lien ICI

Cette actualité a été publiée le 22/07/2018 par Équipe de rédaction Santélog

Les 4 livres écrits par le Docteur Arnault Pfersdorff, fondateur de pediatre-online, édités chez Hachette-Famille
  • « Manuel Bébé Premier mode d’emploi » Hachette Famille 286 pages 16,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant ne dort pas- 7 solutions » Hachette Famille 64 pages 5,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant ne mange pas- 7 solutions » Hachette Famille 64 pages 5,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant n’est pas propre – 7 solutions » Hachette Famille 65 pages 5,95€ Disponible ICI

C’est désormais 4 livres du Dr Pfersdorff pédiatre, qui sont édités chez Hachette et distribués dans toutes les librairies de France, mais aussi Belgique, Luxembourg, Suisse, Canada. Ils s’adressent aux parents. Egalement sur Amazon, Fnac, BNF, etc.

Vous n’avez pas trouvé votre réponse ?
Contacter un pédiatre