Poux: la fin des pesticides

L’apparition de résistance aux traitements médicamenteux a conduit au développement de produits qui agissent de façon physique comme la diméticone. Ces produits sont désormais privilégiés.

Ils doivent être associés à l’utilisation d’un peigne à dents fines pour détacher les lentes.

La diméticone pour éliminer les poux

Des produits contenant de la diméticone (huile de silicone), sont disponibles sous forme de solution, en flacon ou en spray, à appliquer sur la chevelure. Ils tuent les poux par une action physique, et non chimique, en les recouvrant d’un film qui les asphyxie et bouchent leurs canaux excréteurs. La diméticone n’est pas absorbée. Elle est incolore et inodore. Elle a été évaluée dans plusieurs études et a montré son efficacité ; elle semble bien tolérée. Les résistances au produit sont peu probables.

L’utilisation de la diméticone nécessite une précaution : les cheveux doivent être éloignés de toute flamme ou de toute source de chaleur intense pendant l’application et jusqu’au rinçage.

Article écrit et publié par  https://eurekasante.vidal.fr/

A titre indicatif et de façon non exhaustive : POUXIT.

.

.

Les autres traitements non chimiques pour éliminer les poux

D’autres substances sont proposées pour éliminer les poux et les lentes en les engluant ou en obstruant leurs orifices respiratoires : oxyphthirine, myristate d’isopropyle, huile de paraffine, huile de coco ou de jojoba, cire d’abeille, etc.

Leur efficacité est moins bien évaluée que celle de la diméticone.

A titre indicatif et de façon non exhaustive : DUO LP-Pro, APAISYL Xpert, ECRINAL POUX, ITAX anti-poux lotion, PARASIDOSE soin traitant, POUXIT Easy, PURESSENTIEL lotion Anti-Poux, CINQ SUR CIND shampooing antipoux.

Les traitements médicamenteux utilisés pour éliminer les poux

Depuis de nombreuses années, le traitement des poux repose sur l’application de médicaments contenant des insecticides qui tuent les poux et les lentes. Mais les insecticides sont devenus de moins en moins efficaces du fait de l’apparition de résistance chez les poux.

Les pyréthrines sont des insecticides qui détruisent le système nerveux des poux. Ils sont utilisés sous forme de shampoings pour éliminer les poux. Il existe des pyréthrines naturelles (extraites d’un chrysanthème) et des pyréthrines de synthèse (perméthrine, phénothrine…). On constate désormais que les poux sont souvent résistants aux pyréthrines. Les modalités d’application des shampoings contenant des pyréthrines sont propres à chaque produit (durée d’application). Suivez bien le mode d’emploi indiqué sur la notice. Dans tous les cas, le produit appliqué doit être rincé soigneusement et suivi d’un shampooing doux. Une deuxième application doit, si possible, être pratiquée après 7 à 10 jours pour éliminer les lentes et les poux qui ont éclos dans l’intervalle.

En savoir plus sur ICI

Antiparasitaires externes : pyréthrines

Le malathion est un insecticide qui tue également les poux par une action neurotoxique. Initialement disponible sans ordonnance, il était contenu dans une lotion (PRIODERM). En décembre 2018, l’agence du médicament a décidé que ce médicament ne pourrait plus être obtenu sans ordonnance en raison de la survenue de rares troubles neurologiques à fortes doses. Dans ce contexte, le laboratoire a choisi d’arrêter la commercialisation de la lotion PRIODERM, qui reste disponible jusqu’à épuisement des stocks (voir Actualités : Poux de tête : arrêt de commercialisation de PRIODERM suite à l’inscription du malathion sur liste I).

Les effets indésirables des traitements antipoux

Les démangeaisons dues aux poux peuvent persister plusieurs jours après l’application du traitement anti-poux : cela ne signifie pas nécessairement que celui-ci n’a pas fonctionné. Des sensations de brûlures sont également possibles.

L’évaluation du traitement antipoux

L’efficacité du traitement doit être évaluée le lendemain de l’application puis après 7 jours : pour cela, assurez-vous de la disparition des poux et des lentes de la chevelure. Un échec du traitement peut être dû au mauvais respect des conditions d’application ou à une réinfestation (si les mesures complémentaires, telles que le lavage des draps et des vêtements, ne sont pas suivies). Si un traitement bien suivi n’est pas suffisamment efficace, il faut envisager un traitement avec une autre classe de produit. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

Inspectez ensuite régulièrement la chevelure de votre enfant pour vous assurer l’absence de réinfestation.

Les produits complémentaires

D’autres produits qui ont une action complémentaire aux antipoux peuvent être proposés : sprays répulsifs qui éloignent les poux, baumes décolleurs de lentes à utiliser après traitement, désinfectants antiparasitaires, etc.

En savoir plus ICI sur https://eurekasante.vidal.fr/

Les 4 livres écrits par le Docteur Arnault Pfersdorff, fondateur de pediatre-online, édités chez Hachette-Famille
  • « Manuel Bébé Premier mode d’emploi » Hachette Famille 286 pages 16,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant ne dort pas- 7 solutions » Hachette Famille 64 pages 5,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant ne mange pas- 7 solutions » Hachette Famille 64 pages 5,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant n’est pas propre – 7 solutions » Hachette Famille 65 pages 5,95€ Disponible ICI

C’est désormais 4 livres du Dr Pfersdorff pédiatre, qui sont édités chez Hachette et distribués dans toutes les librairies de France, mais aussi Belgique, Luxembourg, Suisse, Canada. Ils s’adressent aux parents. Egalement sur Amazon, Fnac, BNF, etc.


Vous n’avez pas trouvé votre réponse ?
Contacter un pédiatre