Mon enfant ne veut pas manger de légumes ! Comment faire pour éviter stress et tensions à table…

Comment lui faire aimer les légumes

Pour faire oublier la phobie des légumes, il y a dix-huit règles d’or, dont la première est une question aux parents: aimez-vous les légumes vous-mêmes ? Une question qui rappelle l’importance de donner l’exemple à l’enfant. La phobie des légumes chez les enfants est un sujet abordé le plus souvent à la fin de la consultation, sur le pas de la porte. Et en général, la réponse du pédiatre (ce n’est pas grave…) ne correspond pas à l’attente des parents. Par cette plainte, la mère exprime en effet sa crainte de mal nourrir son enfant et, surtout, inondée d’informations sur l’épidémie mondiale d’obésité, la peur que, ne mangeant pas de légumes, il devienne obèse.

Une réflexion peut-être faite à ce propos elle n’évoque pas une aversion pour un seul, mais pour tous les légumes- Or, les différents produits de cette catégorie ne se ressemblent pas, et l’enfant, en particulier quand il est petit, ne sait pas qu’il s’agit de légumes. Il revient au pédiatre de prévenir la phobie des légumes par des conseils visant à anticiper la « néophobie » normale entre trois et dix ans, et de réaliser une guidance parentale.

.

Les 3 livres écrits par le Docteur Arnault Pfersdorff, fondateur de pediatre-online, édités chez Hachette-Famille
  • « Manuel Bébé Premier mode d’emploi » Hachette Famille 286 pages 16,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant ne dort pas- 7 solutions » Hachette Famille 64 pages 5,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant ne mange pas- 7 solutions » Hachette Famille 64 pages 5,95€ Disponible ICI

Les conseils suivants sont utiles pour éviter ou vaincre la phobie des légumes

  • faites participer l’enfant aux achats des aliments et à la préparation des repas
  • ne forcez jamais votre enfant à manger. Ne le félicitez pas quand il mange et ne le punissez pas s’il ne mange pas. Ne faites pas de chantage au dessert et ne proposez pas de plat de remplacement en cas de refus,
  • pratiquez la « nouvelle cuisine »: mettez très peu de légumes à la fois dans l’assiette. N’ayez pas peur du ridicule (quatre haricots…). Mettez l’enfant en position de demandeur et non de refuseur
  • n’hésitez pas à représenter vingt fois les mêmes légumes au fil des semaines ou des mois. Commencez par des légumes au goût doux: carottes caramélisées, potiron…
  • présentez les légumes au début des repas quand l’enfant a le plus faim;
  • faites preuve d’un peu d’imagination ou investissez dans un livre de recettes: purée de couleur, risottos, semoule aux petits pois, lasagnes aux légumes, légumes farcis, minipizzas aux légumes…
  • préparez des soupes épaisses: gaspacho, minestrone…
  • mélangez sucré et salé pommes au four avec volaille, porc à l’ananas…
  • achetez des surgelés: poêlées, galets, croustillants…
  • variez les modes de cuisson : eau, vapeur, beignets, en papillotes, rissolés…
  • variez les présentations et étonnez votre enfant avec les couleurs, les odeurs, la décoration des plats…
  • essayez les recettes végétariennes : curry doux aux légumes, hachis parmentier végétarien…
  • pensez aux crudités à la croque avec sauces (yaourt, béchamel, ketchup)
  • s’il n’aime pas les fruits non plus, variez la présentation : tartes, sorbets, chaussons, crêpes…
  • si vous voulez le faire participer à la conception des menus, faites des choix fermés : gratin de courgette ou omelette aux épinards?
  • variez les situations : piqueniques, apéritif dînatoire
  • n’oubliez pas que l’alimentation, c’est aussi de la gastronomie et une ouverture sur le monde.

En clair, n’oubliez que votre enfant est un petit bout en construction, laissez-lui le temps de découvrir, ne lui imposez pas. Il ne va pas mourir de faim ou ne sera pas dénutri parce qu’il ne mange pas le légume que vous lui aurez amoureusement préparé. Ça se saurait sous nos contrées, je n’en ai pas encore vu; par contre des enfants qui deviennent anorexiques parce qu’on les force, ça j’en vois…

Alors prudence, laissez convivialité et détente s’emparer de vos repas, autour de la table familiale, sinon c’est stress, engueulades et compagnie garanties.

Si vous n’y arrivez plus et que ça devient une source de conflit entre la maman…et le papa par exemple (très fréquent, rassurez-vous), demandez conseil à votre pédiatre. Il saura vous aider pour déminer la situation…

.

Les 3 livres écrits par le Docteur Arnault Pfersdorff, fondateur de pediatre-online, édités chez Hachette-Famille
  • « Manuel Bébé Premier mode d’emploi » Hachette Famille 286 pages 16,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant ne dort pas- 7 solutions » Hachette Famille 64 pages 5,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant ne mange pas- 7 solutions » Hachette Famille 64 pages 5,95€ Disponible ICI

C’est désormais 3 livres du Dr Pfersdorff pédiatre, qui sont édités chez Hachette et distribués dans toutes les librairies de France, mais aussi Belgique, Luxembourg, Suisse, Canada. Ils s’adressent aux parents. Egalement sur Amazon, Fnac, BNF, etc.