Faut-il craindre les moustiques en France cet été 2021 pour nos enfants?

L’été 2021: Alerte aux moustiques après toutes ces pluies

Cette crainte dans notre pays est en effet justifiée, il y a une menace qu’il ne faut pas minimiser. Un système de surveillance sur le plan de l’épidémiologie et aussi un plan d’action existent. Il y a des sentinelles, pas seulement dans les aéroports.

Cet été, heureux ceux qui arrivent à passer une soirée dehors sans passer leur temps à se taper sur les bras. Les moustiques sont partout, même dans des communes normalement épargnées, comme le piémont vosgien.

La météo de juillet a en effet représenté tout ce qui fait le bonheur des moustiques : des pluies tellement intenses que le sol n’arrive pas à les absorber, d’où des milliers de poches d’eau stagnante, puis la chaleur humide dès que le soleil revient sont les conditions idéales pour que les œufs se transforment en larves, et celles-ci en moustiques adultes. Un processus de reproduction très rapide, qui peut aller jusqu’à moins de sept jours…

.

Ce qui est surveillé:

  • la Dengue , le chikungunya sont surveillés de près, transmis par des moustiques du genre Aedes. Si vous avez un doute, vous pouvez faire un signalement sur www.signalement-moustique.fr. Ce sont des viroses.
  • la maladie Zika due à un virus transmis par des moustiques: à surveiller de près dans nos départements d’Amérique (Antilles). Elle peut donner des complications neurologiques.
  • le paludisme qui reste à déclaration obligatoire

Actions:

l’objectif est de repérer les moustiques porteurs, comme l’Aedes albopictus « moustique tigre en raison de ses rayures noires et blanches », introduit en France en 2004. On le retrouve dans la vallée du Rhône, mais il a été aperçu en Région parisienne, en périphérie de Strasbourg. Des mesures urgentes ont été prises pour l’éradiquer.

Pour en savoir davantage, surtout si vous partez à l’étranger, cliquez ICI

Que faire pour s’en protéger?

Bien sûr, il existe des répulsifs contre les moustiques, mais le mieux est de ne pas en avoir. Pour cela, il faut empêcher les femelles de pondre en vidant régulièrement tout contenant susceptible d’avoir de l’eau stagnante : arrosoir, coupelle, réservoirs d’eau dans les jardins familiaux… Ou les recouvrir d’une moustiquaire si on ne peut les vider.

Des répulsifs anti-moustiques adaptés

80 % des gîtes larvaires des moustiques-tigre sont concentrés dans le domaine privé : les jardins, terrasses et balcons. Les répulsifs anti-moustiques sous forme de serpentin sont particulièrement efficaces. Si vos enfants jouent à l’extérieur avec des zones humides (étang ou ruisseau par exemple) prévoyez un répulsif anti-moustique spécifique. Demandez conseil à votre pharmacien car certains sprays ne sont pas adaptés aux enfants de moins de 30 mois.

Le moustique le plus gênant est le culex pipiens , qui pond dans l’eau stagnante, à 90 % chez les particuliers. Cette année, l’invasion vient surtout des moustiques des marais, mais si au moins on peut éviter culex , c’est mieux que rien. Des opérations de sensibilisation sont menées chaque année (informations sur les réseaux sociaux, flyers, exposition itinérante, visite dans les jardins ouvriers, réunions de quartier, etc.).

Tous les insectes piqueurs peuvent provoquer des allergies, surtout les guêpes et abeilles. Mais certaines peuvent venir des moustiques, chez les jeunes enfants ou lorsque les piqûres deviennent trop nombreuses (comme le syndrome de Skeeter, réaction inflammatoire locale avec parfois fièvre et vomissements). Exceptionnellement, il peut y avoir un choc anaphylactique (gonflement de la gorge et difficultés respiratoires).

En cas de fièvre, maux de tête, nausée, fatigue musculaire, vomissement, il faut consulter.