Votre bébé vient de naître et il a un petit torticolis? une petite déformation du crâne? des pleurs? des troubles du sommeil? syndrome de Kiss?

Accouchement, pas toujours doux pour bébé

Il existe une méthode douce pratiquée par certains kinésithérapeutes, appelée la « méthode Busquet », bien adaptée pour les troubles qui peuvent gêner votre bébé qui vient à peine de naître.

L’accouchement est quelque chose de tout à fait physiologique. Cependant, il peut arriver que certaines « tensions » existent au niveau du corps de votre bébé (colonne cervicale, crâne, mâchoires, hanches, pieds) qui peuvent provoquer des symptômes de toutes sortes chez votre nouveau-né: une agitation, la tête un peu tournée d’un côté (petit torticolis), mâchoire un peu déviée surtout lorsqu’il pleure, quelques régurgitations inexpliquées, pleurs, agitation. Cela se voit encore plus s’il a fallu se servir d’une ventouse pour « aider » votre bébé à naître. Ou des forceps, ce qui se fait de plus en plus rarement, heureusement.

.

C’est désormais 4 livres du Dr Pfersdorff pédiatre, qui sont édités chez Hachette et distribués dans toutes les librairies de France, mais aussi Belgique, Luxembourg, Suisse, Canada. Ils s’adressent aux parents. Egalement sur Amazon, Fnac, BNF, etc.


.

.

.

Un syndrome de Kiss?

Troubles de symétrie induits par les vertèbres cervicales, décrit comme syndrome de Kiss[1](acronyme de l’allemand Kopfgelenk Induziert Symetrie Störungen, décrit par un chirurgien et chiropracteur allemand, le Dr H. Biedemann, en 1991). On parle en France d’attitude en virgule. Avec agitation, pleurs, difficultés à téter, hyperextension (tendance à rejeter la tête en arrière), reflux exagérés, coliques. C’est un syndrome qui pour le moment n’est pas vraiment reconnu par les sociétés pédiatriques françaises.

[1]http://www.pediatre-online.fr/nouveau-ne/votre-bebe-vient-de-naitre-et-il-a-un-petit-torticolisune-petite-deformation-du-crane-des-pleurs-inexpliques-quelques-troubles-du-sommeil/

 

N’hésitez pas à consulter l’article écrit et publié sur le site de la Leche League France pour en savoir davantage.

En savoir davantage aussi ICI

L’acronyme KISS, de l’allemand Kopfgelenk Induziert Symetrie Störungen, est traduit en français par « troubles de symétrie induits par les vertèbres cervicales ». Le KISS a été défini par le Dr Heiner Bierdemann, chirurgien et thérapeute manuel allemand, comme un syndrome (Vulgaris Médical caractérise le terme syndrome comme « un ensemble de symptômes (signes) sans cause spécifique, que le malade est susceptible d’avoir en même temps lors de certaines maladies »). Selon le Dr Biedermann, le KISS concernerait 5 à 8 % de la population.

Ce syndrome peut être favorisé par une naissance dite musclée: ventouse, usage de forceps, parfois césarienne. Lorsqu’il y a une urgence à faire naître bébé (car il y a des ralentissements de son coeur, une baisse des mouvements foetaux, un cordon autour du cou, une macrosomie, une infection maternelle ou autre), il faut alors aller très vite, car chaque seconde compte. La santé de l’enfant et son avenir neurologique en dépendent.

Les symptômes peuvent être multiples:

  • déformations crâniennes : plagiocéphalie (« tête plate »)…
  • symptômes comportementaux : agitation, pleurs, difficultés à se détendre…
  • symptômes posturaux : hyperextension, inclinaison en C ou en virgule…
  • symptômes digestifs : reflux, coliques…
  • symptômes allergiques

Du point de vue de l’allaitement, ce syndrome semble se traduire par des difficultés au niveau de la prise de sein. Avec pour conséquence de possibles crevasses, douleurs et une prise de poids insuffisante.

Y a-t-il des données scientifiques pour ce syndrome de Kiss?

On peut lire dans le document État des lieux de l’ostéopathie et de la chiropraxie en Belgique (2010) : « Brand et al. établissent un lien entre le recours aux thérapies manuelles et un tableau clinique appelé “syndrome KISS“ (“troubles de symétrie induits des vertèbres cervicales“).

Ce syndrome se traduit chez le nourrisson par une position préférentielle de la tête, avec un occiput ou un côté aplati, allant également de pair avec d’autres anomalies telles qu’un torticolis, une scoliose ou une limitation de l’abduction de la hanche. Lorsque de telles manifestations s’accompagnent de pleurs excessifs, divers prestataires de soins établissent actuellement une relation avec un “trouble fonctionnel des articulations cervicales supérieures“.

Ce syndrome est controversé et son existence est mise en doute par la médecine conventionnelle. Brand a conclu qu’il “n’existe pas de preuves scientifiques selon lesquelles le traitement manuel ou ostéopathique des enfants présentant des symptômes de ce que l’on appelle le syndrome KISS aurait un effet bénéfique sur les plaintes et les manifestations et que, par ailleurs, il existe de fortes indications d’une non-justification du traitement chiropracteur chez le nourrisson pleurant avec excès“ ».

N’hésitez pas à consulter l’article écrit et publié sur le site de la Leche League France pour en savoir davantage.

En savoir davantage aussi ICI

Et que faire?

Déjà se rassurer, la plupart du temps, c’est bénin. Une bonne technique consiste à coucher votre bébé sur le ventre très tôt, dès les premiers jours de vie.  Plusieurs fois par jour, pendant 5, 10 voire 20 minutes. Le temps que vous pouvez lui consacrer. MAIS ATTENTION/ toujours sous surveillance. Pour le faire dormir, il faudra le remettre sur le dos.

L’ostéopathie, la kinéithérapie vont aider: votre pédiatre vous prescrira des séances et vous dira qui aller voir, n’allez pas chez n’importe quel thérapeute, car un bébé ne se manipule pas sans expérience et sans une formation sérieuse.

Être sur le ventre plusieurs fois par jour, qu’est-ce que ça va lui apporter? (sous surveillance toujours)

  • d’abord il va redresser la tête, ce qui va favoriser le développement de ses muscles du cou: rien de tel pour éviter que son crâne ne se déforme trop dans les mois à venir (par exemple pour éviter le crâne plat)
  • il va bouger les jambes et de cette façon va se masser lui-même le ventre sur le plan de travail sur lequel vous le mettez. Rien de tel pour réduire les crampes, les gaz, tous ces petits troubles digestifs qui vont le perturber souvent pendant les premières semaines. Et vous par la même occasion, car un bébé pleure tout de suite de manière intense, même si les douleurs intestinales sont faibles. N’oubliez pas: il passe tout son temps à se concentrer sur sa digestion, il n’a à peu près que ça à faire comme occupation!
  • enfin si vous lui laissez les fesses à l’air, très bien pour éviter les rougeurs de fesse et la tartinade avec des crèmes dont on ne sait pas toujours si ce qui est dedans est bien.

Enfin, il existe des techniques de kinésithérapie comme la méthode Busquet, que votre pédiatre pourra vous prescrire, auprès de professionnels formés pour cela. Demandez-lui.

Le pédiatre regardera aussi pour éliminer des déplacements de vertèbres cervicales (syndrome de Kiss ?) et entreprendre la rééducation si besoin.

Pour en savoir davantage, cliquez ICI.

Les 4 livres écrits par le Docteur Arnault Pfersdorff, fondateur de pediatre-online, édités chez Hachette-Famille
  • « Manuel Bébé Premier mode d’emploi » Hachette Famille 286 pages 16,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant ne dort pas- 7 solutions » Hachette Famille 64 pages 5,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant ne mange pas- 7 solutions » Hachette Famille 64 pages 5,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant n’est pas propre – 7 solutions » Hachette Famille 65 pages 5,95€ Disponible ICI

.

C’est désormais 4 livres du Dr Pfersdorff pédiatre, qui sont édités chez Hachette et distribués dans toutes les librairies de France, mais aussi Belgique, Luxembourg, Suisse, Canada. Ils s’adressent aux parents. Egalement sur Amazon, Fnac, BNF, etc.


.

.