La jaunisse (ictère) chez bébé, qu’est-ce que c’est? Est-ce grave?

Votre bébé vient de naître et voilà qu’on vous parle de jaunisse, vous voyez les auxiliaires de soins, les infirmières, les puéricultrices, les sages-femmes faire régulièrement des contrôles sur sa peau avec un petit appareil à infra rouge pour vérifier son « taux de bilirubine ».

Et d’ailleurs, vous remarquez par vous-même qu’il commence à devenir un peu jaune.

Et à un moment donné, le pédiatre de la maternité vient vous voir en vous disant des tas de mots savants qui peuvent faire peur, mais ce que vous comprenez c’est que votre bébé, qui semble aller pourtant bien, va peut-être devoir passer « sous la lampe ». Sous-entendu une sorte de tunnel avec des lumières violettes pour lui faire baisser cette fameuse bilirubine qui ne cesse d’augmenter. En général une séance de 5 heures, avec un masque sur les yeux pour les protéger. Parfois il faudra deux voire trois séances.

Qu’est-ce que c’est que cette histoire de bilirubine?

La bilirubine, c’est un pigment biliaire, une sorte de colorant qui peut s’accumuler sur la peau des nouveau-nés, et davantage chez les prématurés. Ce pigment provient tout à fait normalement de la destruction par le foie des vieux globules rouges. En effet, un globule rouge a une durée de vie de 120 jours. Après ce cycle, il est « capté » par le foie qui va le détruire en récupérant par exemple son fer. Et dans le même temps, la moelle en fabrique d’autres, des globules rouges. Et c’est ainsi pendant toute la vie.

Hé oui, déjà à la naissance de votre bébé, certains globules rouges sont déjà vieux. N’oubliez pas que bébé a déjà 9 mois de vie s’il est né à terme.

Cette destruction des « vieux » globules rouges se traduit par une accumulation de cette bilirubine. Elle s’élimine dans les urines de votre bébé (parfois urines foncées) et dans ses selles. Après avoir été transformée par le foie.

Mais quand le taux augmente beaucoup, elle va s’accumuler aussi dans la peau, d’où la couleur « jaune ». On le voit bien aussi au niveau des yeux qui deviennent jaunes également.

Quelle que soit la couleur de peau de bébé et son origine ethnique.

Mais que fait le foie alors?

Il faut laisser un peu de temps au foie pour se mettre bien en route, « maturer » comme on dit. Cela peut prendre quelques jours. Et du coup, étant encore pas complètement opérationnel, le taux de bilirubine augmente dans le sang et la peau, et n’est pas bien éliminé. Surtout si votre bébé est prématuré, c’est encore plus fréquent.

L’ictère qui survient dans ces conditions s’appelle « ictère physiologique ». Il survient chez 60 % des bébés à terme. Il apparaît au 2e/3e jour, reste modéré (sans traitement) et disparaît dans les 8/10 premiers jours de la vie.

Mais en quoi est-ce grave?

La bilirubine peut être dangereuse pour le nouveau-né si elle s’accumule en trop grande quantité dans son corps. Elle peut devenir « toxique » pour le cerveau du nouveau-né dans le premier mois (« ictère nucléaire ») et laisser alors des séquelles indélébiles.

Il faut donc être prudent, surtout quand les mamans rentrent très tôt à la maison. En Angleterre où les accouchées rentrent le jour même chez elles, une équipe passe au domicile pour surveiller ce taux grâce à ces appareils, appelés « bilirubinomètres transcutanés »

La surveillance de l’ictère est bien organisée dans l’équipe de maternité pour le dépister quotidiennement. La jaunisse pourra ainsi être traitée bien avant que la bilirubine ne devienne « toxique ».

Y a-t-il des bébés où cette « jaunisse » est plus importante?

Oui, en effet. L’équipe de la maternité le sait bien et il y a des bébés chez lesquels nous allons surveiller de manière plus rapprochée ce taux.

  • si bébé mange peu, alors l’élimination de la bilirubine formée par le foie prend du retard.
  • chez les bébés allaités, le taux augmente plus vite et de manière souvent plus élevée. Dans ce cas, on vous conseillera de multiplier les tétées.
  • Bébé est né de manière prématurée (avant 37 semaines de grossesse), son foie n’est alors pas bien apte à travailler complètement comme il faut.
  • Une différence de groupe sanguin existe entre la maman et le bébé. Il s’agit d’incompatibilités sanguines. Elles sont particulièrement fréquentes si la maman est de groupe sanguin O. Et surtout si par exemple la maman est rhésus – (négatif) et le bébé rhésus + (plus).
  • Les globules rouges sont anormalement fragiles, ce qui est plus fréquent dans certaines familles originaires du bassin méditerranéen, d’Afrique et d’Asie.
  • Un frère ou une soeur de votre bébé a lui-même fait une jaunisse importante, il peut y avoir un risque plus grand pour ce nouveau bébé.
  • À la suite de la naissance parfois il peut y avoir un hématome sur la face (lié à l’accouchement) ou une bosse avec un peu de sang dedans: dans ces cas, l’ictère sera plus important, c’est classique, mais pas grave. Ça va se résorber peu à peu.

Y a-t-il des pathologies graves qui peuvent être à l’origine d’une telle jaunisse?

Dans certains cas rares, en effet, cet ictère trop élevé ou qui se prolonge dans le temps peut cacher une maladie que je ne vais pas décrire ici. C’est exceptionnel. Le pédiatre de la maternité saura quoi faire et alors  vous le verrez demander certains examens sanguins. Ne cherchez pas sur internet, sinon vous allez paniquer et vous perdre. Il vous expliquera.