Sclérose en plaques chez l’enfant: comment la reconnaître ?

Protocole de prise en charge

Un protocole vient d’être publié par la HAS et qui donne des précisions sur la manière de faire le diagnostic de la SEP (Sclérose en plaques) chez l’enfant et la meilleure thérapeutique.

Consultable ICI.

Etre tenu informé des progrès sur la SEP: le site de la Société Francophone de la Sclérose en Plaques

C’est ICI

Qu’est-ce que la SEP?

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie neuro-inflammatoire affectant les adultes mais aussi les enfants. Contrairement à l’adulte, c’est une maladie rare chez l’enfant puisque 3 à 10% de patients ayant une SEP ont moins de 18 ans et 0,2 à 0,4% ont moins de 10 ans. A l’heure actuelle, aucune cause bien définie pour la SEP de l’enfant n’a été mise en évidence.

La SEP est définie par la dissémination dans le temps et dans l’espace des poussées. Les poussées se traduisent par l’apparition de symptômes neurologiques qui ont une durée de plus de 24 heures en l’absence de fièvre ou autres infections associées.

Les symptômes neurologiques sont variables allant d’une simple gêne sensitive à une hémiplégie ou paraplégie. Des tableaux de myélite transverse ou de névrite optique rétro-bulbaire sont aussi observés.

L’âge médian des enfants lors de la première poussée est de 11,9 ans (écart : 2-16 ans) et le temps médian entre la première et la deuxième poussée est de 8 mois avec des extrêmes entre 1Ŕ111 mois.

L’IRM cérébrale est un examen clé du diagnostic. Elle montre des lésions de la substance blanche qui peuvent particulièrement évoquer une SEP dès la première poussée (critères KIDMUS : lésions perpendiculaires au grand axe du corps calleux et/ou lésions bien limités ou critères de Verhey et al : présence d’une lésion péri-ventriculaire et/ou hyposignal T1, par exemple).

Une étude du LCR par une ponction lombaire est souvent réalisée pour éliminer les diagnostics différentiels et la présence de bandes oligo-clonales dans le LCR peut être un argument supplémentaire pour le diagnostic.

.

« Le dernier livre du Dr Pfersdorff »

.

Est-elle fréquente chez l’enfant?

La SEP de l’enfant est une maladie rare contrairement à l’adulte.

Son incidence varie entre 0,66 à 1,66 / 100 000 enfants en fonction des pays.

En France, 25-30 nouveaux patients âgés de 16 ans ou moins sont diagnostiqués par an (cohorte Kidbiosep). La présentation et l’évolution de la maladie chez les enfants peuvent être différentes de celles de l’adulte, en particulier chez les très jeunes patients nécessitant une reconnaissance et prise en charge précoce de la maladie.

Bien qu’aucune cause n’ait été identifiée ce jour, cette pathologie est multifactorielle et plusieurs facteurs environnementaux (infection virale, déficit en vitamine D, tabagisme passif) vont interagir chez un sujet génétiquement prédisposé. De nouvelles thérapeutiques sont disponibles chez les adultes avec une bonne efficacité et une bonne tolérance et ces nouvelles molécules peuvent être aussi utilisées chez les enfants atteints dans des situations cadrées et validées ou dans des protocoles thérapeutiques.

Quels sont les signes qui peuvent la faire suspecter ?

Le diagnostic de SEP peut être suspecté après une première poussée.

La poussée est définie par la survenue de symptômes neurologiques d’installation rapide voire brutale, qui durent au moins 24h et régressent en quelques semaines voire quelques mois plus ou moins complètement.

La présentation clinique peut être mono ou plus souvent poly symptomatique :

  • Déficits moteurs et/ou troubles de la sensibilité traduisant une atteinte des voies longues
  • Parésies ou paralysies des nerfs crâniens signant une atteinte du tronc cérébral
  • Troubles de la marche et de l’équilibre en lien avec un syndrome cérébelleux, un syndrome cordonal postérieur…
  • Douleurs oculaires et/ou troubles de la vision évoquant une névrite optique rétrobulbaire (NORB)
  • Troubles de conscience
  • Myélite aiguë transverse.

Pour en savoir plus, c’est ICI

« Le dernier livre du Dr Pfersdorff »

.

Les 4 autres livres écrits par le Docteur Arnault Pfersdorff, fondateur de pediatre-online, édités chez Hachette-Famille
  • « Manuel Bébé Premier mode d’emploi »  Le Bestseller chez Hachette Famille 286 pages 16,95€ Disponible ICI

  • « Mon enfant ne dort pas- 7 solutions » Hachette Famille 64 pages 5,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant ne mange pas- 7 solutions » Hachette Famille 64 pages 5,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant n’est pas propre – 7 solutions » Hachette Famille 65 pages 5,95€ Disponible ICI

.

C’est désormais 4 livres du Dr Pfersdorff pédiatre, qui sont édités chez Hachette et distribués dans toutes les librairies de France, mais aussi Belgique, Luxembourg, Suisse, Canada. Ils s’adressent aux parents. Egalement sur Amazon, Fnac, BNF, etc.


.

.