Syndrome d’apnées obstructive du sommeil chez l’enfant (SAOS)

baby-1158581_1280

C’est une pathologie respiratoire du sommeil qui aboutit à une mauvaise ventilation, voire un sommeil perturbé. Elle est due à des obstructions partielles (on parle d’hypopnées) ou totales (on parle d’apnées) parfois assez longues et fréquentes. C’est cela qu’il faudra déterminer.

Elle touche 2à 5% des enfants, en particulier entre 3 et 8 ans.

Trois groupes d’enfants peuvent montrer ce SAOS:

  • ceux qui sont en bonne santé par ailleurs, ayant un simple obstacle anatomique au niveau ORL de type hypertrophie (gonflement) des amygdales (dites palatines), assez souvent associée une hypertrophie des végétations (dites adénoïdiennes). Ne pas confondre amygdales et végétations !
  • les enfants obèses
  • les enfants ayant une pathologie associée ou complexe (trisomie 21, nanisme, syndrome de Pierre Robin, maladie neuromusculaire ou autre)

Les signes d’appel du SAOS:

Ce sont souvent des ronflements que vous allez remarquer chez votre enfant, une respiration difficile pendant le sommeil voire pendant la journée, des pauses respiratoires lors de la nuit, etc.

Ce peut être aussi un cou gonflé, une agitation de votre enfant pendant le sommeil, un besoin d’avoir plusieurs oreillers.

Ou bien votre enfant respire par la bouche tout le temps ou seulement la nuit

Un mauvais sommeil, et votre enfant sera fatigué, agressif, il peut montrer une perte de la propreté qu’il avait acquises auparavant.

Il peut devenir agité à l’école, ou montrer des troubles de la concentration.

Au pédiatre de bien l’examiner, en particulier le fond de sa gorge à la recherche de cette hypertrophie des amygdales.

Enregistrement du sommeil

Le praticien en cas de suspicion, demandera un enregistrement

On appelle cela un polysomnographie (PSG) qui se fait la nuit (ou sur 24heures) . Elle permet d’analyser de manière détaillée les troubles du sommeil d’origine respiratoire. On y enregistrera tout un tas d’informations (débit respiratoire, efforts respiratoires, échanges gazeux, etc.).

Cet enregistrement nous permettra d’établir une cotation.

Et c’est celle-ci, confrontée à l’état clinique de votre enfant, qui permettra dans certains cas de décider par exemple d’une intervention chirurgicale qui consiste à ôter et les amygdales et les végétations.

 

Vous n’avez pas trouvé votre réponse ?
Contacter un pédiatre