La pollution de l’air et l’impact sur la santé des enfants: une BD pour comprendre

Courir en ville, perte de chance? Asthme pour les enfants?

On le sait, courir et faire son jogging le long d’un boulevard urbain encombré d’automobiles, c’est une perte de chance. C’est aussi la durée de vie qui se réduit si cela est pratiqué régulièrement pendant des décennies. La pollution en est responsable.

Habiter près d’un carrefour et avoir la chambre de son enfant qui donne sur cette zone, c’est aussi une perte de chance: la pollution automobile devient alors un facteur favorisant les crises d’asthme, si votre enfant y est sujet.

Certes, l’automobile n’est pas la seule source de pollution: les centrales de chauffage (individuel ou collectif) représentent une source importante également.

Les rejets industriels aussi dans nos périphéries de ville.

Mais alors, comment agit cette pollution dans les villes? C’est quoi une particule fine?

Voici une première BD bien faite par le Collectif Respire, un collectif de médecins strasbourgeois, qui attire l’attention des citoyens et surtout des élus pour leur faire prendre les bonnes mesures.

C’est un travail de longue haleine. Chacun y a sa place pour faire pression et veiller à ce que notre santé soit moins impactée. Nous vivons plus vieux, c’est bien. Mais vivre en bonne santé c’est encore mieux.

Préservons nos bronches, nos artères, nos vaisseaux.

Pas seulement dans les villes, hélas: notre pauvre vallée de l’Arve, au pied du Mont-Blanc est la plus polluée de France ! Où va-t-on?

Qui n’est pas heureux d’ouvrir la fenêtre de sa voiture en arrivant dans ces belles régions montagneuses, pour y respirer « enfin » le bon air. Eh bien, finito, faut plus faire, l’air y est pollué aussi. Grâce à ces milliers de camions qui s’engouffrent pour rejoindre entre autres le tunnel du Mont Blanc. À quand le ferroutage comme font les suisses? Trop cher? Que vaut-il mieux, sauver des vies, préserver notre santé ou construire des aéroports?

Cliquez ICI pour accéder à cette première BD.

Il y en aura d’autres.

Vous n’avez pas trouvé votre réponse ?
Contacter un pédiatre