Passage à l’heure d’été: que faire pour mon enfant? Quels sont les effets?

Nuit/jour/nuit/jour…

Chaque année désormais c’est la règle depuis 1975, nous passons à l’heure d’hiver (dernier dimanche d’octobre) puis à l’heure d’été (dernier dimanche de mars).

Lors du passage à l’heure d’été, les horloges sont avancées de 60 minutes entre minuit et 4 heures habituellement, de sorte qu’une heure de sommeil est « perdue ». Mais il fait nuit plus tard le soir. Chouette!

Lors du passage à l’heure d’hiver, les horloges sont retardées de 60 minutes, et alors une heure de sommeil est « gagnée ». Mais il fait nuit plus tôt le soir, pas bon pour le moral.

Est-ce perturbant pour l’enfant?

La perturbation existe aussi bien chez l’adulte que chez l’enfant. Cependant, chacun y sera sensible de manière différente. Chez certains, ça passe comme une lettre à la poste. Pas d’impact. En apparence, en tous les cas. Car c’est difficilement mesurable: difficultés d’endormissement pour les nuits suivantes, agressivité, troubles de l’humeur, mal de tête, fatigue, problèmes de concentration, troubles de l’appétit.

Chez les jeunes enfants surtout:

Chez un bébé avant 5/6 mois, qui n’a pas encore ses phases sommeil/veille calées sur le rythme solaire, l’impact reste modéré.

En revanche, passé cet âge (et jusqu’à 3 ans), il sera surtout sensible au passage à l’heure d’été, c’est-à-dire une heure de sommeil perdue, une journée qui s’est raccourcie d’une heure. Il est probable alors que quelques troubles de type baisse d’appétit, petite agitation inhabituelle, changement d’humeur apparaissent dans les jours à venir. Mais comme un nourrisson peut facilement montrer ce genre de symptômes, ne serait-ce qu’avec les poussées dentaires, difficile souvent d’établir la part des choses.

Mais cela passera beaucoup plus vite que chez certains adultes.

De plus, comme votre propre rythme va changer (surtout en été, avec des activités plus tardives le soir pour vous étant donné qu’il fait d’un coup nuit plus tard), votre enfant le ressentira inévitablement.

Quelque chose à faire en amont?

Chez un nourrisson à partir de 6 mois, tout au plus pouvez-vous anticiper ce changement dans les 4 jours qui précèdent: décalez tout d’un quart d’heure par jour pendant pendant 4 jours, soit un quart d’heure par jour et le tour est joué: heure du repas, du bain, du change, du coucher. Ce sera facile à cet âge. Cela limitera l’impact.

Faites-le sur une montre manuelle: avancez celle-ci de 15 min chaque jour et calez le rythme de bébé sur elle pour la 4 jours à venir lors du passage à l’heure d’été.

Et l’inverse en hiver. Faites de même pour vous si vous y arrivez.

Mais encore faut-il que ce soit faisable sur votre emploi du temps et que vous vous occupiez vous-même de votre nourrisson. S’il va en crèche, oubliez. Sauf si un programme de ce genre est adopté sur place, ce qui est exceptionnel.

Et le soir, assombrissez sa pièce davantage lors du coucher pour le passage à l’heure d’été.

Vous n’avez pas trouvé votre réponse ?
Contacter un pédiatre