Les vaccinations multiples ne risquent-elles pas de surcharger ou d’affaiblir le système immunitaire ? (vaccins)

En France, si l’on s’en tient aux recommandations vaccinales, un enfant reçoit au cours de ses deux premières années de vie une dizaine d’injections vaccinales pour être protégé contre une vingtaine de micro-organismes pathogènes. En l’absence des vaccins combinés, l’obtention de cette protection nécessiterait plus de 80 injections Le calendrier vaccinal serait en pratique irréalisable les injections vaccinales devraient être étalées dans le temps et les enfants seraient exposés au risque de survenue des différentes maladies au cours de la réalisation du calendrier.

Des parents et des professionnels de santé s’interrogent sur la capacité du système immunitaire humain à pouvoir absorber, en si peu de temps, un si grand nombre de stimulations antigéniques. Une publication parue dans la revue Pediatrics répond à cette interrogation: on peut estimer que, en théorie, l’administration simultanée de 11 vaccins solliciterait moins de 0,1 % du potentiel de réponse du système immunitaire d’un enfant Par ailleurs, le renouvellement constant des cellules T et B par des cellules naïves à un rythme de plusieurs millions de cellules par jour ne permet pas, à quelque vaccin que ce soit, de «consommer» ne serait-ce qu’une fraction du pool des cellules du système immunitaire.

Au total, les données actuelles indiquent que les vaccinations ni ne saturent ni n’affaiblissent le système immunitaire et qu’au contraire les enfants ont d’énormes capacités de réponse à des stimulations antigéniques multiples, vaccinales ou environnementales.

D’où l’intérêt de s’y prendre tôt.

Pour en savoir davantage sur les vaccins, cliquez ICI

Vous n’avez pas trouvé votre réponse ?
Contacter un pédiatre