Le retard de croissance intra utérin (votre bébé, le foetus qui ne prend pas assez de poids pendant la grossesse): qu’est-ce que c’est? les causes? RCIU

Par définition le retard de croissance intra utérin (RCIU) touche 10% des naissances, dont 3% sont considérés comme sévères. Il constitue une des principales causes de mortalité périnatale.

La régulation de la croissance fœtale fait intervenir des facteurs génétiques, nutritionnels maternels, circulatoires (la croissance fœtale est proportionnelle à la croissance placentaire) et fœtaux (insuline, IGF, hormone lactogène placentaire, GH, Hormones thyroïdiennes, glucocorticoïdes, autres facteurs de croissance…).

Le placenta prend en charge la croissance fœtale à partir du 4ème mois.
Les causes ou facteurs associés à un risque accru de RCIU sont extrêmement nombreux et peuvent être regroupés en maternels (âge, antécédents de RCIU, malformation utérine, malnutrition, anomalie de l’hémoglobine, prises médicamenteuses ou toxiques, tabac, maladie chronique), placentaires (troubles de la placentation, décollement, infarctus et lésions focales placentaires, inflammation chronique) et fœtaux (anomalies génétiques, chromosomiques, malformatives ou syndromiques, pathologies osseuses, infections)

Ces facteurs ne sont pas mutuellement exclusifs et ils se combinent variablement avec un potentiel intrinsèque vraisemblablement génétiquement préétabli.

En pratique, près de 80 à 90 % des cas de RCIU sont liés à une insuffisance d’apport de nutriments et d’oxygène au fœtus à travers le placenta, et la reconnaissance du RCIU d’origine placentaire est essentielle. Les défauts de perfusion placentaire compliquent environ 4 à 7% des grossesses chez l’Homme. Ils peuvent se compliquer d’une pré-éclampsie, complication responsable d’une grande partie de la morbidité et de la mortalité pré et périnatale.

En effet, l’origine placentaire va non seulement permettre d’expliquer les anomalies biométriques observées, mais elle va également permettre d’instaurer une surveillance adaptée, afin d’optimiser la prise en charge périnatal

Pour en savoir davantage, cliquez ICI

 

Vous n’avez pas trouvé votre réponse ?
Contacter un pédiatre