La mort subite du nourrisson:

Une étude des facteurs de risque de mort subite inexpliquée du nourrisson (MSIN) avant et après l’incitation au couchage sur le dos, montre que le profil du risque a changé, mais que la présence de risques simultanés est demeurée.

LE PLUS GRAND pas dans la prévention de la MSIN a été fait lorsqu’on a reconnu que le coucher en décubitus ventral (couché sur le ventre) multiplie le risque par plus que 2.

Depuis qu’on a adopté ce principe, la réduction est nette. En échange on a gagné davantage de crampes et de pleurs du nourrisson, étant donné cette position dorsale (sur le ventre les bébés se massaient un peu le ventre eux-même en bougeant les jambes).