De l’acrylamide dans les biscuits de nos bébés?

Une alerte vient d’être lancée au sujet d’une substance que l’on connait comme étant cancérigène et qui aurait atteint des niveaux supérieurs à ceux autorisés en Europe. Il s’agit d’acrylamide. Dans des biscuits de marque Nestlé. Plus précisément les « P’tit Biscuit texture croquante et fondante » de cette marque.

C’est la Fondation Changing Markets qui a attiré l’attention des autorités sanitaires à ce sujet en publiant une étude sur 25 biscuits destinés aux petits enfants.

Les taux retrouvés sont à 226,1 microgrammes par kg alors que la valeur maximale ne doit pas dépasser 200 microgrammes par kg.

On trouve aussi des taux proches de ce seuil dans d’autres marques:  les biscuits bio « Mes 1ers Biscuits Orange » de Picot, marque du groupe Lactalis, (198,3 microgrammes) et dans les « biscuits junior aux pépites de chocolat » de marque Carrefour (192 microgrammes).

La marque concernée est en phase de contrôle pour comprendre. Mais le doute plane et il est normal que les consommateurs (les parents) soient rapidement informés.

L’acrylamide, c’est quoi?

L’acrylamide est une substance qui se forme par réaction chimique dans les aliments riches en asparagine (un acide aminé) et en amidon lors des cuissons à haute température (supérieure à 120°C). C’est le cas de la friture, la cuisson au four ou le rôtissage. Donc dans les gâteaux, les fabricants le savent, ils doivent en surveiller la teneur, surtout dans la cuisson industrielle.

Un projet de réglementation sur cette substance est en cours de discussion entre la Commission européenne et les États membres, et doit faire l’objet d’un vote en mars. Des mesures plus contraignantes devront être prises pour assurer la sécurité sanitaire de ce que consomment les petits enfants.

pediatre-online attirait déjà l’attention sur ces polluants dans l’alimentation des jeunes enfants, conseillant de ne diversifier qu’à partir de 6 mois d’âge, à cause de ces produits toxiques. Lire l’article

Vous n’avez pas trouvé votre réponse ?
Contacter un pédiatre