Quand bébé ne dort pas.

L’installation des rythmes du sommeil chez un nourrisson est quelque chose qui nécessite le respect de certaines règles, afin que le processus foetal ( phases de sommeil plus longues que les phases de veille) laisse peu à peu la place à un processus infantile, pour plus tard devenir adulte.

Lire aussi ICI

Il est essentiel pour un petit enfant d’avoir un respect de phases de repos (avec ou sans sommeil), afin de permettre à son cerveau, au centre de régulation du sommeil, au centre d’analyse des stimulations et acquisitions cognitives, d’asseoir les étapes d’assimilation de tout ce que le jeune enfant a découvert, observé, acquis dans chacune de ses journées.

Il peut arriver que si ces processus se sont mal mis en place (coucher trop tard, consommation d’écrans de toutes sortes, alimentation mal équilibrée, contexte familial peu propice à son éveil de manière épanouie, agressions sonores ou visuelles de toutes sortes), alors l’enfant aura des nuits agitées, un cercle vicieux s’installera, avec inévitablement des répercussions sur le sommeil et donc l’état de fatigue (physique et morale) des parents.

La plupart du temps, les traitements de type homéopathiques ne servent pas à grand-chose, de même les quelques calmants à base de plantes (très peu sont autorisés chez le jeune enfant), et il sera bon d’être accompagné par le médecin pédiatre ou un psychothérapeute ou un comportementaliste.

Mais il existe aussi en France deux centres dédiés aux troubles du sommeil chez l’enfant, avec hélas une longue liste d’attente de plus de 6 mois. L’unité de sommeil pédiatrique de l’Hôpital Femme-Mère-Enfant (HFME) de Lyon et celle de l’AP-HP de Paris.

Il existe aussi l’Institut DORMIUM. L’institut de psychologie du sommeil Dormium regroupe des psychologues spécialisés dans la prise en charge de l’insomnie et des cauchemars. Les méthodes proposées sont recommandées par la Haute Autorité de Santé et l’académie américaine de médecine du sommeil. Elles sont enseignées par visioconsultations au cours desquelles vous échangez avec un psychologue par webcam interposée. Ces consultations spécialisées sont remboursées par votre mutuelle de santé en fonction de votre forfait, renseignez-vous.

 

Les toutes premières nuits de bébé: la nuit de la java existe-t-elle?

Le nouveau-né subit un changement de taille : son passage d’un milieu liquide et fermé vers un milieu aérien où la lumière du jour prédomine, surtout s’il est né en été.

 

Comment se passait son sommeil quand il était fœtus ?

Grâce à des études, aidées par des échographies, et l’enregistrement des battements du cœur, on sait qu’un fœtus est un très gros dormeur, il dort quasi sans arrêt, jusqu’aux dernières semaines de grossesse. Il dort même pratiquement pendant l’accouchement. Rien ne le réveille vraiment.

Dès la 20e semaine (fin du 4e mois), on perçoit une alternance entre ses phases d’activité et d’immobilité (ce qui ne veut pas dire qu’il ne dort pas). Cette périodicité correspond déjà à son futur rythme de sommeil après la naissance.

Vers le 6e mois apparaît le sommeil agité.

Le sommeil du fœtus est complètement indépendant de celui de sa maman.

Il commence à y avoir en fin de grossesse une petite organisation circadienne ( le rythme circadien est cette alternance entre sommeil et éveil, donc entre jour et nuit, dont la durée est de 1 jour, soit 24 heures) et de sa vigilance (état de veille). On constate qu’un fœtus est plus éveillé en moyenne entre 21 h et 24h le soir, ce qui est perçu par la maman alors qu’elle va entrer dans sa phase de sommeil. Les variations des taux chez la maman de glucose et de cortisol, dont le niveau est bas le soir (le cortisol est une hormone sécrétée par la glande corticosurrénalienne, qui intervient dans le contrôle de beaucoup de métabolismes dont celui du glucose, mais aussi des graisses, des protéines) en sont peut-être responsables.

Que se passe-t-il à la naissance pour le sommeil de votre bébé ? La nuit de la java existe-t-elle ?

  • De nombreuses phases d’éveils apparaissent
  • Ces états de veille sont souvent agités pendant le premier mois, après ça se calme
  • Un bébé ne connaît pas le jour et la nuit, il n’est pas encore calé sur le rythme solaire, mais plutôt lunaire.
  • D’où la nuit de la « java » qui correspond souvent à la 2e nuit de bébé : c’est la nuit où une grande quantité d’informations lui sont déjà parvenues (alimentation, bruits, odeurs, toucher, contact avec les couches, premier bain qui a eu lieu la veille, poussières dans l’air ambiant, air chaud qui lui rentre par les narines) et il doit les analyser pour s’adapter à ce Nouveau monde. Et pour la maman, cette 2e nuit est aussi celle du « retour de bâton », passé les émotions et les joies. Du coup, il est fréquent de constater que c’est LA nuit un peu difficile à passer. Mais après ça, va mieux. Cependant, ce n’est pas une règle, mais les puéricultrices dans les pouponnières savent que la sonnette peut s’activer plus souvent cette nuit-là…
  • D’autant que dans ces premiers jours, votre bébé va s’endormir presque toujours en sommeil agité. Ce sommeil agité suit généralement une phase d’éveil calme, et, bien souvent, une tétée. Les rares endormissements en sommeil calme se produisent après une longue et violente période de pleurs.
  • Il faut savoir que le sommeil agité représente environ 60% du sommeil total de votre enfant, jusqu’à 8 à 10 heures par jour. Les phases de sommeil calme n’occupent pas plus de 25% du temps.

Qu’est ce que le sommeil calme ? le sommeil agité ?

Ce sont des phases qui se succèdent chez le bébé.

1/         Pendant une phase de sommeil calme, votre bébé est immobile, il ne montre aucun mouvement, sauf parfois des petits sursauts brefs. Ses bras peuvent être ramenés sur son visage. Son visage peut être pâle, très figé, vous ne verrez aucune mimique, parfois quelques petits mouvements de succion périodiques. Ses yeux sont fermés, sa respiration régulière. La durée d’une phase de sommeil calme est quasi toujours de 20 minutes. C’est pendant cette phase de sommeil que l’hormone de croissance est sécrétée.

2/         Pendant une phase de sommeil agité, on constate l’apparition de plein de petits mouvements du corps (doigts, orteils, bras, jambes, étirements) qui peuvent se répéter toutes les 2 à 4 minutes. Son visage est plus rouge. Ses yeux bougent sous ses paupières qui peuvent s’entrouvrir. Sa respiration est plus bruyante. On peut y observer des sourires aux anges.

Cette période correspond au sommeil paradoxal de l’adulte. Pendant cette phase, son sommeil est beaucoup plus léger, attention aux bruits.

Il ne faudra pas confondre cette phase de sommeil agité avec une phase d’éveil ou de pré éveil. La durée de cette phase s’étale entre 10 et 45 minutes.

Vous n’avez pas trouvé votre réponse ?
Contacter un pédiatre