Mon bébé a des taches sur la peau ou des petits boutons: ça peut être quoi?

Sur la peau de bébé…

Malgré tous les progrès des échographies (couleur, 3D) pratiquées lors de la grossesse, la grande majorité des lésions cutanées ne seront découvertes qu’au moment de la naissance, ce qui sera parfois une mauvaise surprise pour les parents.

Il est ici question des « anomalies bénignes » qu’on peut rencontrer (en dehors de tout contexte génétique particulier) et qui ne sont guère détectables en anté-natal.

Il arrive effet qu’un nouveau-né montre par endroits des plaques ou des taches, qui peuvent surprendre par leur étendue et leur localisation.

Il y en a de différentes sortes.

Certaines ont une origine vasculaire, ce sont des petits anomalies au niveau des capillaires (petits vaisseaux qui relient les veinules aux artérioles):

  • les angiomes plans, souvent appelés « taches de vin »; ce sont des anomalies qui touchent les capillaires au niveau du derme superficiel et moyen. Ce sont des angiomes dits « matures », car ils ne régressent pas avec l’âge et persisteront toute la vie. On peut en trouver partout, le visage, le cou, l’abdomen, le dos. On peut les traiter plus tard par laser à colorant pulsé, s’ils ont un impact esthétique. Certains de ces angiomes, s’ils sont situés près de l’orbite d’un oeil, nécessitent de pratiquer quelques examens complémentaires, par exemple une échographie-doppler, éventuellement un scanner et une angiographie du crâne pour s’assurer qu’il n’y a pas la même chose dans le cerveau, mais c’est rare. Ce sont des lésions bénignes dans la majorité des cas.

  • Les angiomes en relief, dits tubéreux ou immatures. On parle même d’hémangiomes, on les retrouve plus souvent chez les prématurés. On peut les repérer n’importe où sur le corps. C’est une tuméfaction vasculaire infantile bénigne, qui correspond à un excès de vaisseaux sanguins dans la peau. La plupart du temps, ils vont régresser naturellement en étant passés par une phase de croissance (au début ils peuvent ne mesurer que la taille d’un grain de riz, pour devenir plus grand de la taille d’un petit pois, voire d’une mirabelle, pour se stabiliser vers 10 à 15 mois, et ensuite régresser en couleur et en volume dans les années suivantes. S’ils sont localisés à des endroits où ils peuvent devenir compressifs (sur les paupières, sur le nez, la bouche) ou s’ils sont volumineux, des traitements peuvent être proposés (laser et désormais dans certains cas un traitement par médicament (des bêta bloquants). Ils sont bénins dans la grande majorité des cas.

D’autres sont des taches dites pigmentaires (coloration plus foncée de la peau) :

On les appelle les « taches café au lait ». Elles sont en général brunes, sans poils le plus souvent. Localisées n’importe où, elles ont tendance à foncer si elles sont exposées au soleil. Si ces taches sont nombreuses (plus que 5 et de taille supérieure à 0,5cm, le pédiatre regardera s’il n’y a pas d’autres lésions associées, il complétera le bilan. 10% des bébés ont des taches café au lait.

 

Il ne faut pas les confondre avec un naevus (au pluriel on dit des naevi), qui est d’origine embryonnaire (mais pas héréditaires). Il y en a de différents types, le dermato pédiatre fera un diagnostic précis. Dans certains cas on peut les retirer, mais on a le temps.

D’autres lésions peuvent aussi exister:

  • L’érythème toxique du nouveau-né, c’est un mot barbare pour quelque chose de très bénin qui touche jusqu’à 40% des nouveau-nés. Localisé surtout sur le tronc. Il s’agit d’un érythème adaptatif à l’environnement « extra-utérin ». Ça disparaît tout seul en général. Il n’y a rien à faire.
  • Des petites pustuloses sur le front par exemple, qui peuvent s’étendre sur les paupières et les joues ; on parle de pustulose céphalique bénigne ça part tout seul aussi. Parfois on nettoie avec un gel nettoyant simple, ca suffit.
  • Des petits points blancs sur le nez de votre bébé, on parle de grain de milium, c’est transitoire. N’y touchez pas, ca part tout seul.
  • Très rarement, une lésion pendulaire est attachée sur l’oreille, comme un petit sac de peau : on parle de fibrochondrome, ca peut se retirer par un petit geste chirurgical si besoin, mais il n’y a rien d’urgent.
  • Les taches « mongoliques » : ce sont des lésions banales chez un nouveau-né normal. C’est une large tache à contours flous (elle peut parfois prendre tout le dos), bleuâtre, à n’importe quel endroit du corps (surtout bas du dos, épaules, bras), il peut y en avoir plusieurs. Elle touche de préférence les populations d’origine asiatique, africaine, méditerranéenne. Ça disparaît pendant les 3 à 5 années qui suivent. Il n’y a rien à faire.
  • D’autres lésions complexes peuvent exister, plus rares, le dermato pédiatre aura alors donné son avis à la maternité.

Pour accédez à mon livre Dr Pfersdorff, pédiatre « Premier bébé Mode d’emploi » publié aux éditions Hachette Famille 2017 dans toutes les librairies en France, Canada, Belgique, Suisse, Luxembourg et sur Amazon, Fnac , etc.

Vous n’avez pas trouvé votre réponse ?
Contacter un pédiatre