Les dangers de l’exposition aux écrans

Ce qu’il faut faire et ne pas faire !

Les écrans font aujourd’hui partie du quotidien. Lisez ci dessous les conseils du Haut Conseil de la Santé Publique

La littérature apporte des éléments contradictoires sur l’effet des écrans sur le développement cognitif de l’enfant, ses apprentissages, et sur les troubles de la santé mentale.

Les effets sur le sommeil sont établis et sont plus importants si le temps d’utilisation augmente.

Les comportements associés aux écrans sont responsables de l’augmentation du surpoids : prises alimentaires augmentées, temps de sommeil réduit et de qualité altérée.

Les chercheurs font état d’un risque significatif lorsque les enfants et les adolescents ont accès à des contenus sexuels, pornographiques ou violents.

Les écrans peuvent avoir des effets positifs dans certaines situations. Il existe des différences de comportements vis-à-vis des écrans en fonction des catégories sociales.

Le HCSP (Haut Conseil de la Santé Publique) recommande :

  • Avant l’âge de 3 ans, les écrans sont à proscrire si les conditions d’une interaction parentale ne sont pas réunies. Interdire les écrans 3D pour les enfants âgés de moins 5 ans.
  • Ne pas disposer d’écran dans la chambre des enfants et ne pas les laisser regarder la télévision une heure avant l’endormissement.
  • Accompagner la consommation d’écran en fonction des écrans, des catégories d’âge et des contenus.
  • Trouver un équilibre entre autorisation et interdiction, et limiter le temps d’utilisation pour consacrer du temps aux autres activités.
  • Être capable de repérer les signes d’alerte d’une utilisation excessive des écrans et demander aide et conseil.

Le soutien à la « parentalité » et la formation des adultes doit intégrer la problématique des écrans.

Les nombreuses incertitudes scientifiques soulignent le besoin de développer la recherche.

Lire aussi :

Les écrans ont envahi notre quotidien. La question de l’exposition de votre bébé à ces derniers va donc inévitablement se poser, dès la naissance de votre enfant.
De 0 à 3 ans, quel impact peuvent avoir les écrans sur son développement ? Quels sont les risques, et quelles sont les recommandations des experts ?

Lire le dossier complet et les articles sur le site MPEDIA piloté par des pédiatres

L’usage passif des écrans peut-il entraver le développement de l’enfant?

Entre 0 et 3 ans, les échanges avec l’entourage et l’utilisation des 5 sens vont être essentiels pour le bon développement de votre enfant. C’est grâce aux interactions quotidiennes avec son environnement qu’il mettra en place des repères spatiaux et c’est en touchant, en manipulant les objets avec lesquels il joue qu’il va se familiariser avec un espace en 3 dimensions, lui permettant d’appréhender le monde qui l’entoure. L’acquisition de repères temporels se fera, elle, à partir des histoires que vous lui raconterez et des livres d’images dont il tournera les pages.

Le risque est que les écrans viennent remplacer ces activités. En effet, le temps passé devant les écrans sera du temps en moins pour les activités motrices, exploratrices et interhumaines. Le but est donc que ces derniers n’éloignent pas votre enfant des activités qui impliquent les 5 sens, car cela pourrait avoir des conséquences néfastes sur son développement.

En quelques chiffres :

Une exposition télévisuelle importante les premières années peut entrainer des dommages qui subsisteront jusqu’à l’âge de 10 ans :
– une augmentation de 5% de l’indice de masse corporelle,
– une baisse de 7% de l’attention en classe,
– une baisse de 6% de l’habileté en mathématiques [2].
.
Lire la suite du dossier et des articles sur le site MPEDIA piloté par des pédiatres