Bienfaits de l’allaitement au sein remis en cause : le décryptage d’un pro des bébés

Il y a quelques jours, un article publié par le site Slate.com remettait en cause les bienfaits de l’allaitement maternel. Nous avons demandé au Dr Arnault Pfersdorff, pédiatre, son avis sur cet état de lieux à contre-courant des recommandations des plus grandes autorités sanitaires.

Il a frappé comme un coup de tonnerre : un article, publié il y a quelques jours par le site Slate.com (traduction française), remettait en cause les bienfaits de l’allaitement au seinsur la santé des bébés, balayant ainsi d’un revers de main les dernières recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé et d’autres autorités sanitaires comme la Haute autorité de santé (HAS) et l’American Academy of Pediatrics, qui préconisent un allaitement exclusif pendant les 6 premiers mois de vie. A travers ces quelques lignes, la journaliste Amy Tuteur affirme que le lien de causalité entre le taux d’allaitement et la santé des enfants n’a jamais été établi, allant même jusqu’à énoncer une série de risques et de dommages graves liés à l’allaitement au sein. Nous avons demandé au Dr Pfersdorff, pédiatre, fondateur du site de téléconseil « pediatre-online » et chroniqueur à La Maison des Maternelles, de réagir à ces propos.

Lire la suite de l’article sur MagicMaman écrit par Marine Chassang Filipe

L’allaitement sauve des vies

« Le message qui provient de cet article est extrêmement brouillé avec un certains parti pris et plonge le lecteur dans un climat anxiogène, dès les premières lignes : ‘Les médecins et le corps scientifique se sont déjà trompés, lisez bien ce qui va suivre’. Je commencerai par dire que, contrairement à ce qui est écrit, bien sûr que si, donner le sein sauve des vies. Les bénéfices de l’allaitement maternel sont succinctement cités pour les bébés prématurés, sensiblement moins touchés par l’entérocolite nécrosante. Sont rappelés, pour tous les nourrissons, le « petit » effet protecteur contre les rhumes et les diarrhées ainsi que la diminution des cas de mort subite du nourrisson. Or, l’allaitement apporte énormément sur le plan nutritionnel et relationnel. Sans parler des effets positifs sur le sommeil des enfants, la perte de poids post-accouchement, l’apaisement de la mère et donc de son bébé… Je me demande s’il n’y a pas un lobbying des institutions derrière cet ensemble d’informations complètement délétères.

.

.

L’allaitement apporte énormément sur le plan nutritionnel et relationnel

Dans cet article, aucune étude n’est explicitement mentionnée. Pourtant, des études très sérieuses, réalisées depuis très longtemps, prouvent clairement le rapprochement entre les taux d’allaitement et la santé des nourrissons. On peut d’ailleurs les retrouver sur le site de la Leche League France, qui contient toutes les références. Grâce à la recherche scientifique, nous savons aujourd’hui que lait maternel contient des leucocytes, qui apportent énormément sur le plan des défenses immunitaires aux enfants, qu’ils soient prématurés ou non, ou encore de l’ocytocine, une hormone secrétée par la mère et transmise à l’enfant, qui intervient, autre autre, dans le lien d’attachement.

Le lait maternel, la solution naturelle

Il n’y a pas plus naturel que le lait maternel et malheureusement, il existe beaucoup de marketing autour des laits infantiles. Malgré ce qu’ils disent, ils ne peuvent pas réussir à produire des formules dont la composition se rapproche du lait maternel. Les laboratoires sont obligés de transformer le produit : le lait de vache contient un taux de protéine de 12 à 15 grammes de protéines par litre quand le lait maternel n’en a que un ou deux grammes. Le lait, très concentré, d’une femme amaigrie est toujours meilleur qu’un lait de substitution. Par ailleurs, la journaliste n’évoque évidemment pas non plus tous les problèmes que les jeunes parents ont rencontré dernièrement avec les laits de substitution : certains laits infantiles de grandes marques ont été retirés des rayons en raison de la présence de salmonelles.

Les 4 livres écrits par le Docteur Arnault Pfersdorff, fondateur de pediatre-online, édités chez Hachette-Famille
  • « Manuel Bébé Premier mode d’emploi » Hachette Famille 286 pages 16,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant ne dort pas- 7 solutions » Hachette Famille 64 pages 5,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant ne mange pas- 7 solutions » Hachette Famille 64 pages 5,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant n’est pas propre – 7 solutions » Hachette Famille 65 pages 5,95€ Disponible ICI

C’est désormais 4 livres du Dr Pfersdorff pédiatre, qui sont édités chez Hachette et distribués dans toutes les librairies de France, mais aussi Belgique, Luxembourg, Suisse, Canada. Ils s’adressent aux parents. Egalement sur Amazon, Fnac, BNF, etc.


Vous n’avez pas trouvé votre réponse ?
Contacter un pédiatre