Les bonnes règles pour préparer un biberon

Bon, avant de commencer, je rajoute une petite couche, mais sans chercher à culpabiliser les parents: l’allaitement c’est mieux que le lait maternisé, c’est largement prouvé. D’autant que le lait maternisé est issu du lait de vache, donc pas comparable, même si les fabricants de laits maternisés font tout ce qu’ils peuvent pour s’en rapprocher. Mais jusqu’à preuve du contraire, une vache va fabriquer des anticorps pour son veau, pas vraiment pour votre bébé

Le choix du biberon:

  • prenez un biberon de 200 ml au début, puis plus grand (300ml) lorsque votre bébé aura plus de 2/3 mois
  • n’utilisez pas des anciens biberons, certains contenaient des substances qui sont désormais interdites genre bisphénol
  • verre ou plastique: à tout prendre, verre c’est mieux. Si vous en trouvez.

Choix de l’eau:

  • au départ une eau de source, la moins chargée en Sodium ce sera parfait
  • vous pouvez changer d’eau si vous êtes en rupture
  • évitez l’eau hépar si votre bébé a un peu de mal à faire des selles: parlez-en à votre pédiatre. En effet, elle est riche en magnésium, ce qui aide certes pour exonérer une selle, mais il ne faut pas en abuser, surtout chez les nouveau-nés. Des effets secondaires existent: diarrhées, baisse de la pression artérielle, impact sur la filtration glomérulaire au niveau des reins, excitation. D’autres moyens existent pour lutter contre la constipation.
  • selon la qualité de l’eau de votre secteur d’habitation, vous pourrez assez rapidement utiliser l’eau du robinet. De nombreux progrès ont été effectués dans ce domaine. En tous les cas à 4 mois, sans hésitation l’eau du robinet

Chauffer? pas chauffer?

  • en fait l’idéal est de donner le biberon à température ambiante, c’est à dire en utilisant l’eau de la bouteille stockée sur une table et non dans le frigo, ouverte depuis moins de 48 heures.
  • s’il s’agit de l’eau du robinet, la faire couler un peu avant de la récupérer.
  • évitez le micro-ondes: vous risquez de brûler bébé; et certains nutriments peuvent être dénaturés

La tétine

  • le choix de la tétine à fixer au bout du biberon doit être simple: ne vous focalisez pas sur les tétines dites ressemblant le plus au téton de la maman ». C’est le plus souvent commercial
  • sauf si votre enfant a une fente palatine ou un bec de lièvre, auquel cas il faudra là en effet une tétine particulière qui vous sera indiquée à la maternité
  • plutôt en silicone
  • la nettoyer régulièrement, dans la machine à laver la vaisselle sans problème: bien la rincer ensuite au robinet
  • naturellement si un lait épaissi est choisi, il faudra alors prendre une tétine avec une vitesse adaptée
  • l’objectif est que le biberon soit pris dans un temps adapté pour le bébé: ni trop vite, ni trop lentement; en moyenne une dizaine de minutes, un quart d’heure

Préparer le mélange

  • la règle est simple: 30 ml d’eau pour une cuiller mesure rase de lait
  • évitez de dépasser, sinon vous allez apporter trop de protéines à votre bébé
  • évitez aussi d’en mettre moins, il risque alors d’être constipé

Nettoyage du biberon

  • plus besoin de stériliser, adieu les stérilisateurs récupérés d’antan.
  • utilisez un goupillon pour en retirer ce qui reste de lait
  • rinçage sous l’eau une fois le biberon terminé et direction le lave vaisselle

Quelques règles de bon sens

  • évitez de donner le biberon à votre bébé en plein soleil
  • évitez une zone bruyante, ça va le perturber, il risque de ne pas finir son biberon
  • lavez vous bien les mains
  • trouver la bonne position pour lui (et pour vous)
  • s’il a le hoquet, c’est qu’il a bu trop vite et avalé de trop grandes rasades: il faudra alors peut-être adapter la tétine ou la fluidité du lait; mais rien de dangereux à ce qu’il ait le hoquet, même pour dormir
  • ne préparez pas un biberon à l’avance: une fois prêt, il faut l’utiliser dans l’heure qui suit maximum
  • n’habituez pas votre bébé à une tétine…pour le faire patienter. À utiliser avec modération. Mieux vaut le prendre dans vos bras et le rassurer.