Laits infantiles : mode d’emploi

Ces dernières années, on a pu noter un développement de l’offre en matière de laits infantile avec pour but de rapprocher les laits industriels le plus possible du lait maternel et aussi d prendre en charge les troubles digestifs bénins; mais pour conséquence, des parents et de médecins perdus par cette multitude de choix.

Il faut savoir que, quels que soient ces laits, ils répondent tous à la directive de la Commission européenne de 1996, les industriels ne peuvent en effet que varier la proportion de quelques constituants selon ce qu’ils veulent privilégier. C’est ainsi qu’ils conseillent les laits selon leurs constituants pour certains troubles digestifs, sans pour autant que ces allégations soient systématiquement et rigoureusement appuyées par de réelles études. P.Tounian et F. Sarrio ont proposé une classification de ces différents laits pour pouvoir s’y retrouver.

Laits pour nourrisson (ou laits 1 er âge)
Ces laits contiennent en général entre 40 et 56 UI/dl de vitamine D, 100 % de graisses végétales, trois quarts de lactose/un quart de dextrine maltose et un rapport caséine/protéines solubles > 1.

Certains laits ont des caractéristiques particulières :

1. PROTÉINES

a. Lait avec protéines solubles prédominant (Babybio, Blédilait, Enfalac, Guigoz Transit, Milupa, Milupa digest, Modilac, Modilac Expert Précision, Modilac Précision, Modilac Relais, Nidal Natéa, Nidal Novaïa, Nova lac, Novalac AC, Novalac Transit, Nutriben, Picot, Picot Bébé Gourmand). L’enrichissement en protéines solubles apporte en théorie une meilleure digestibilité et des selles plus molles.

b. Lait avec caséine prédominant (Enfamil, Enfamil Nutribaby, Enfamil Premium, Gallia Calisma, Guigoz, Guigoz Evolia, Guigoz Confort Plus, Materna, Modilac Satiété, Novalac AR, Novalac Satiété, Nutricia, Nutricia Lémiel). Les caséines floculant en milieu acide, ces laits pourraient en théorie améliorer les régurgitations et la satiété en ralentissant la vidange gastrique.

c. Lait avec un contenu protéique bas (Modilac Expert Précision, Modilac Précision, Nidal Confort, Nidal Natéa, Nidal Novala). L’aminogramme est proche de celui du lait maternel ce qui permet de diminuer la quantité de protéines dans ce lait sans en diminué la qualité.

d. Préparations à base de protéines de soja Ces préparations ne contiennent pas de PLV ni de lactose. Cependant, chez les enfants allergiques aux PLy, il est noté 20 à 30 % de réaction allergique croisée avec le soja et donc ce ne sont pas des formules à conseiller en première attention chez ces allergiques.

e. Laits hypoallergéniques (laits HA) Les protéines contenues dans ces laits sont partiellement hydrolysées, ce qui diminue le risque de sensibilisation (diminution de un tiers du risque de survenue d’allergie dans les six premiers mois mais ne garantit pas une innocuité complète en cas d’allergie. La seule indication à retenir est l’existence d’un terrain allergique familial chez l’un des deux parents ou un membre de la fratrie. À noter l’apparition ces derniers mois de laits HA avec différentes particularités: des laits HA avec oméga 3 et 6 (Enfamil HA Diges Nidal Excel HA), un lait HA avec prébiotique (Milupa HA), ce rajout de prébiotique diminuerait les risques de survenue de dermatite atopique par rapport à un lait HA clas sique et un lait HA avec amidon (Guigoz HA).

f. Les hydrolysats de protéines de lait de vache (PLV) (Alfare, Allernova, Galliagene Progress, Nutramigen -qui existe en 1er et 2e âge – Nutriben APLV Peptijunior, Prégestimil). Leurs caractéristiques sont: une hydrolyse poussée (PM ˆ 6000d) du lactose à l’état de trace et un contenu lipidique riche en TG à chaînes moyennes ce qui permet d’améliorer la digestibilité de ces laits (40 à 55 % sauf pour le Nutramigen qui n’en contient que 12 %) L’indication de ces laits est l’allergie aux PLV et la prévention de celle-ci chez les enfants de moins de trois mois ayant une diarrhée aiguë.
À noter: le Prégomine est un hydrolysat partiel de protéine de soja et de collagène de porc et donc doit être considéré comme un lait HA et non un hydrolysat, le Néocate (et Néocate Advance pour les plus de 1 an) n’a lui aucun peptide et donc n’a aucun pouvoir allergénique, il est donc indiqué pour les rares cas d’allergie aux hydrolysats de PLV.

2. GLUCIDES

a. Lait avec 100 % de lactose (Enfalac, Enfamil Premium, Modilac Transit plus, Novalac Transit, Nutriben Transit, Picot Action Transit). Une partie du lactose n’est pas digéré, arrive dans le colon et y subit une fermentation qui pourrait en théorie rendre les selles plus molles.

b. Lait avec dextrine maltose prédominant (Milupa Conformil, Novalac AC, Picot Action Coliques). À l’inverse des précédents ceux-ci diminueraient la fermentation, les ballonnements et est donc conseillé pour les coliques du nourrisson.

c. Laits pauvres en lactose (ALL 110, Diargal, Diarigoz, HN25, Modilac Sans Lactose, Novalac Diarinova, Nutriben Sans Lactose, O’LAC, Picot Action Diarrhées). Ces laits sont indiqués au cours des diarrhées aiguës sévères chez les enfants de plus de trois mois ou lors des rares cas d’intolérance au lactose. À noter le HN25 contient un peu de lactose, l’O’LAC a un rapport caséine/protéines solubles à 80/20 et le HN25 contient quelques allergènes (riz et carottes et non plus pomme-banane depuis quelques mois) alors que l’on donne souvent ce lait à des enfants non encore diversifiés.

3. MODIFICATION DE LA FLORE

a. Lait avec probiotique (Guigoz Evolia, Guigoz Transit, Nidal Natéa, PicotAR, Picot Action Diarrhées, Picot Action Transit). Ils contiennent un microorganisme vivant qui permet, à une certaine quantité, un effet bénéfique sur la santé de l’hôte en s’implantant dans le tube digestif. Ceci permet de prévenir les diarrhées aiguës. Il est à noter que la gamme Picot contient 20 fois moins de probiotiques que les autres laits (108 bifidus actif/100 g de poudre de lait versus 2 101/g pour les autres gammes de laits).

b. Laits avec prébiotique (Milupa, Milupa Conformil, Milupa Digest, Nutriben Transit, Nutricia Confort Plus). Ils contiennent une substance non digestible qui stimule la croissance ou l’activité de la flore colique, ce qui aurait un effet préventif sur la survenue des diarrhées aiguës et améliorerait les selles des nourrisons constipés.

c. Lait avec des ferments lactiques (Blédilait Confort Premium, Gallia Calisma, Gallia Lactobifidus, Gallia Digest Premium, Guigoz Transit, Nidal Pelargon). Ceux-ci induisent une fermentation et donc permettent une digestion partielle du lactose, ce qui pourrait permettre une diminution des coliques.

4.LIPIDES

a. Laits avec des triglycérides structurés comprenant un pahnitate en position beta (Guigoz Confort Plus, Milupa Digest, Milupa Conformil, Modilac Confort Plus, Modilac Expert Transit Plus, Picot Action Coliques). Ce positionnement Beta permettrait une libération moindre du palmitate qui se complexe normalement avec le calcium et accroît le contenu calcique des selles. Cette diminution de la libération de palmitate permet donc d’améliorer l’absorption du calcium et d’obtenir des selles moins dures; ces laits sont conseillés en cas de constipation.

b. Lait avec des graisses animales (Materna). Une particularité qui ne semble pas avoir d’effet sur l’enfant. c. Lait avec des acides gras polyinsaturés à longue chaîne oméga 3 et 6 (Enfamil AR, Enfamil Premium, Milupa, Milupa Digest, Mothlac Expert Précision, Modilac Précision, Modilac Relais, Nidal Natéa).
Ces laits contiennent de l’acide arachidonique et de l’acide docosahexaénoïque (DHA) souvent dans les mêmes quantités que ce que l’on retrouve dans le lait maternel; ces lipides sont décrits comme permettant un meilleur développement cognitif et une meilleure acuité visuelle.

Laits préépaissis
Ils contiennent :
a. soit de l’amidon de maïs, de riz et/ou de pomme de terre (de multiples laits contiennent un peu d’amidon et sont dits épaissis, je choisis volontairement de ne citer ici que les laits contenant ˆ 1,9 g d’amidon pour 100 ml de lait: Blédilait Confort Premium, Enfamil AR, Enfamil Nutribaby, Guigoz Confort plus, Modilac Confort Plus, Nidal AR, Nidal Confort, Novalac AR, Picot AR).

b. soit de la caroube 0,4 g pour 100 ml de lait qui s’épaissit surtout dans l’estomac au contact de l’acidité et non dans le biberon (Gallia AR, Milupa AR, Nutriben AR, Nutrilon AR et Modilac Expert AR qui contient de la caroube 0,4g pour 100 ml et de l’amidon de maïs -0,8g% ml);

Laits de suite (ou laits 2 âge)
Ces laits doivent être proposés losque la diversification est installée donc vers l’âge de 6 mois. En effet, les constituants de ces laits sont en concentration plus élevée (plus de protéines, de glucides, de minéraux, de vitamine D et d’acide folique) que dans les laits pour nourrissons et sont donc adaptés pour compenser la réduction de consommation de lait que l’on voit lorsque les enfants sont diversifiés.

La plupart de ces laits ont comme caractéristiques: un rapport caséine/protéines solubles> 1, des glucides majoritairement représentés par du lactose, 100 % de graisses végétales et un contenu en vitamine D de 40 à 69 UI/dl. Les particularités de différents laits 2è âge correspondent souvent aux laits pr âge de la même appellation. À noter un nouveau lait 2è âge particulier, qui n’existe pas en lait 1er âge: c’est le Nutribén 2 prébiotiques et probiotiques qui associe des oligosaccharides à des Btfidobacterium longum et Streptococcus thermophilus. Des études sont prévues prochainement par le laboratoire Nutribén pour prouver l’intérêt d’une telle association.

Laits de croissance
Par rapport aux laits de suite, ils contiennent plus de protéines, moins de lipides, plus de minéraux (sauf pour le fer) et sont souvent aromatisés à la vanille et ont eu un rajout de saccharose pour améliorer la palatabilité de ces laits. Par rapport à un lait de vache entier, ils contiennent de la vitamine D, plus d’acides gras essentiels et de fer et moins de protéines et donc préviennent une carence martiale et assurent un apport élevé en AGE au moment où la croissance cérébrale et la myélénisation s’effectuent.

Leur seul inconvénient est le surcoût d’environ 15 euros par mois qu’ils provoquent.

Donc en cas d’impossibilité d’achat de ces laits, il faut compenser les laits de vache avec une cuillère à café par jour d’huile végétale (tournesol, maïs, pépin de raisin), donner quotidiennement des viandes riches en fer (foie, boudin noir: ce qui est souvent difficile à faire) et augmenter la supplémentation en vitamine D de 150 UI/jour.

Donc, en définitive, comment choisir un lait ?

Les indications certaines sont :

  • régurgitation: un lait préépaissi,
  • certaines gastroentérites : un lait pauvre en lactose,
  • terrain atopique familial: lait HA,
  • allergie aux PLV: hydrolysats de PLV, et
  • allergie aux hydrolysats : Néocate.

Pour d’autres pathologies, les effets des différents laits sont moins évidents et souvent non prouvé de façon scientifique in vivo, mais on peut tout de même retenir qu’on pourrait en théorie conseiller :

  • si constipation: lait avec un rapport caséine/protéine soluble c 1, lait avec 100 % lactose, lait avec prébiotique ou probiotiques, lait avec palmitate en position beta,
  • si coliques et!ou ballonnement: lait à teneur réduite en lactose, lait avec probiotiques ou prébiotiques ou ferments lactiques,
  • pour les nourrissons insatiables : lait riche en caséine,
  • pour les nourrissons en collectivité ou sujets aux infections à répétition: laits avec pré ou avec probiotiques.
Mots clés : Alimentation, Allaitement, Nourrissons,
Lire aussi :
Fatal error: Call to undefined function st_related_posts() in /homepages/32/d139701798/htdocs/pediatre-online.fr/wp-content/themes/pediatre-online/single.php on line 30