L’acné chez les adolescents: les grandes principes du traitement

capture-decran-2017-01-17-a-11-21-34

Visibilité

Tous les adolescents ne réagissent pas de la même façon devant l’apparition d’une acné. Certains ont un visage, un front, le dos complètement maculé de ces lésions très visibles, en rapport avec les modifications hormonales de cet âge particulier et…s’en fichent.

D’autres (surtout les filles, mais pas seulement), à la moindre alerte, le premier bouton, c’est la panique, ça va se voir, l’horreur, cacher tout ça et parfois mettre des tonnes de fond de teint pour que ça passe inaperçu.

C’est bien compréhensible à l’âge où l’image de soi se construit, d’où l’importance d’être bien conseillé et ne pas faire un copier/coller du traitement de la copine ou aller à la pêche dans les forums sur le web.

L’acné, qu’est-ce que c’est?

L’acné est une maladie de la peau se manifestant le plus souvent au niveau du visage. Elle est caractérisée par l’apparition de boutons (comédons, papules, pustules, nodules et kystes) développés aux dépens des follicules pilo-sébacés. Elle affecte surtout les adolescents, mais peut perdurer chez l’adulte jeune. Son caractère durable et inesthétique perturbe l’image de soi.

Comment elle survient?

C’est une maladie de peau très fréquente, qui touche en premier lieu les adolescents au moment de la puberté. Les adultes, et plus particulièrement les femmes peuvent également en être atteints.
L’acné est plus précisément une maladie du follicule pilo-sébacé qui est constitué d’un poil auquel est accolée une glande sébacée. Cette glande sécrète le sébum qui, normalement, est très fluide. Il s’écoule par les pores. Il recouvre la peau et la protège des agressions.

Sous l’influence des sécrétions hormonales et en particulier des androgènes (hormones mâles produites en grande quantité à l’adolescence par les testicules chez le garçon et en petite quantité par les ovaires et les glandes surrénales chez la fille), le sébum est sécrété en grande quantité (hyperséborrhée) et il devient épais.
Des cellules cutanées superficielles prolifèrent et obstruent les pores de la peau.
Dans cet environnement riche en graisse, une bactérie habituellement présente sur la peau, le Propionibacterium acnes, se multiplie de manière anormale.
La rétention de sébum, l’inflammation voire l’infection des follicules pilo-sébacés entraînent l’apparition de lésions d’acné de gravité variable d’une personne à l’autre.

Voilà ce qu’est l’acné, tout un programme dont un ado se passerait bien. Mais on est tous passés par là, si c’est bien pris en charge et que de bonnes règles d’hygiène et de diététique (attention aux repas vite fait bien fait à base de pâtes, de pizzas, de hamburgers: l’acné adore ça) sont appliquées, ça devrait passer peu à peu. Mais ça peut en effet prendre du temps.

Que faire? Quels types de traitement?

Sans entrer dans les détails complets du traitement, ce qui serait fastidieux, il est bien d’en retenir les grandes lignes. C’est le pédiatre ou le médecin traitant ou le dermatologue qui vous expliquera quel type de traitement est adapté à votre acné (il y a trois stades d’acné: acné vulgaire_quelques comédons apparaissent sur le visage, l’acné moyenne _des papules et des pustules rouges surviennent en plus ou acné sévère_avec nodules, kystes en plus et parfois des cicatrices) , selon votre type de peau, le nombre et la localisation des lésions, votre âge, etc.

  1. des traitements locaux, dits topiques:
    • Crème contenant du peroxyde de benzoyle qui a un rôle anti-infectieux.
    • Crème contenant un rétinoïde (dérivé de la vitamine A): surtout dans les formes d’acné sévère. Attention aux effets secondaires, il ne faut pas tomber enceinte, d’où l’importance de la prescription de la pilule chez les jeunes filles.
    • Solution ou gel contenant un anti-infectieux à usage local.
  2. des traitements par voie orale souvent associés:
    • un antibiotique par voie orale, pour les formes plus inflammatoires et résistantes aux traitements locaux. Dans ce cas il pourra y avoir prescription d’un antibiotique de la famille des cyclines (doxycycline ou limécycline) ou d’érythromycine. ATTENTION DANS CES CAS LA A L’EXPOSITION AU SOLEIL OU AUX UV: il peut y avoir une photosensibilisation. Bien appliquer une crème solaire à fort indice.
    • L’association à un traitement local à base de peroxyde de benzoyle ou d’un rétinoïde (vitamine A) est parfois utile.
  3. la pilule pour les filles: Le traitement de l’acné par l’association d’acétate de cyprotérone et d’éthynylestradiol (pilule Diane 35 ou ses génériques) peut bien fonctionner, sous réserve de s’assurer qu’il n’y a pas de risque de thrombose veineuse ou artérielle chez la jeune fille. D’où l’importance de bien en parler avec le médecin.
Les 4 livres écrits par le Docteur Arnault Pfersdorff, fondateur de pediatre-online, édités chez Hachette-Famille
  • « Manuel Bébé Premier mode d’emploi » Hachette Famille 286 pages 16,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant ne dort pas- 7 solutions » Hachette Famille 64 pages 5,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant ne mange pas- 7 solutions » Hachette Famille 64 pages 5,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant n’est pas propre – 7 solutions » Hachette Famille 65 pages 5,95€ Disponible ICI

C’est désormais 4 livres du Dr Pfersdorff pédiatre, qui sont édités chez Hachette et distribués dans toutes les librairies de France, mais aussi Belgique, Luxembourg, Suisse, Canada. Ils s’adressent aux parents. Egalement sur Amazon, Fnac, BNF, etc.

Pour en savoir davantage, cliquez ICI