Tu es adolescente et tes premières règles sont irrégulières ou tardent à venir: que faire? quoi en penser?

Les troubles du cycle menstruel chez les adolescentes constituent un motif fréquent de consultation, souvent de la part des mères inquiètes.

Quand les premières règles?

Les premiers cycles sont très souvent irréguliers. Une jeune fille peut avoir des premiers saignements et puis plus rien pendant quelques mois sans que ce soit pathologique. L’irrégularité des cycles peut durer pendant les deux premières années. Cela est lié à un mécanisme de « rétrocontrôle » hormonal.

Cependant, malgré cette irrégularité, 80% de ces cycles sont « ovulatoires », c’est à dire que la jeune fille est fécondable.

La puberté des femmes débute par le développement mammaire, dans la très grande majorité des cas entre 8 et 13 ans. Le début de la puberté dépend de facteurs environnementaux et génétiques. Notamment, le surpoids et l’obésité dans l’enfance (entre 2 et 8 ans) sont associés à un début de puberté plus précoce. « Cet âge de début tend à être, de façon générale, actuellement plus précoce, sans que cela n’affecte l’âge moyen des premières règles, qui est en France de 12,7 ans », a indiqué la Pr Sophie Christin-Maître (Paris).

Quand faire un bilan chez le gynécologue?

 « Une exploration est indispensable en l’absence de développement mammaire à l’âge de 13 ans, et au plus tard à 15 ans en l’absence de règles ».

L’interrogatoire et l’examen clinique précisent les antécédents personnels et familiaux, le stade pubertaire selon la classification de Tanner ( cela se fait avec une radiographie du bassin) et recherchent l’existence de douleurs abdominales, d’une galactorrhée (écoulements au niveau des seins) ou d’une anosmie (ne rien sentir par le nez). Après avoir éliminé une grossesse, le bilan de première intention comprend un dosage des gonadotrophines_ce sont des hormones_ (FSH et LH) et de l’estradiol.

Un test aux progestatifs administrés pendant 10 jours (positif si un saignement survient dans les 16 jours qui suivent l’arrêt du progestatif) permet d’orienter le diagnostic. Les dosages de la testostérone et de la 17-OH-progestérone sont réalisés essentiellement en cas de signes d’hyperandrogénie.

Ce premier bilan face à une aménorrhée primaire est ensuite complété en fonction de ses résultats : caryotype (étude des chromosomes) en cas d’hypogonadisme hypergonadotrope (FSH très élevée et estradiol effondré) ; IRM hypophysaire et explorations des fonctions antéhypophysaires en cas d’hypogonadisme hypogonadotrope (FSH normale ou basse, estradiol bas).

En cas d’aménorrhée primaire sans retard pubertaire et associée à des douleurs, il faut rechercher un obstacle à l’écoulement des règles. En l’absence de douleurs, il faut évoquer un syndrome de Mayer-Rokitansky-Küster-Hauser, caractérisé par une absence d’utérus.(rare).

D’après la communication de la Pr Sophie Christin-Maître, Paris- Le quotidien du Médecin- n° 9635 29 janvier 2018

Les 3 livres écrits par le Docteur Arnault Pfersdorff, fondateur de pediatre-online, édités chez Hachette-Famille
  • « Manuel Bébé Premier mode d’emploi » Hachette Famille 286 pages 16,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant ne dort pas- 7 solutions » Hachette Famille 64 pages 5,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant ne mange pas- 7 solutions » Hachette Famille 64 pages 5,95€ Disponible ICI

C’est désormais, depuis janvier 2018, 3 livres qui sont édités chez Hachette et distribués dans toutes les librairies de France, mais aussi Belgique, Luxembourg, Suisse, Canada. Ils s’adressent aux parents. Egalement sur Amazon, Fnac, BNF, etc.

Vous n’avez pas trouvé votre réponse ?
Contacter un pédiatre