Je viens d’accoucher par voie basse : ce qu’il faut surveiller

Prise en charge de votre accouchement:

Ça y est, votre bébé est enfin arrivé. Vous avez accouché par voie basse, comme dans plus de 80% des cas. Quelle que soit la manière dont votre petite fille ou votre petit garçon est arrivé (présentation par le sommet le plus souvent) ou d’une autre manière (siège, face, front, transverse ou oblique), vous voilà désormais maman et toute l’équipe va prendre soin de vous.

Sur le plan de votre santé, on surveillera votre état général:

Pour s’assurer que vous n’ayez pas d’hémorragie pendant les jours qui suivront. On surveillera votre tension, votre température, votre transit, votre état général. Un accouchement est ce qu’il y a de plus physiologique qui soit, tout va bien se passer.

Les douleurs seront prises en charge:

Celles-ci (on parle de tranchées, car elles interviennent par paliers) sont dues aux contractions de plus en plus espacées de votre utérus, Un traitement adapté sera prescrit par l’équipe médicale. Des antalgiques (de type paracétamol, ou non morphiniques de classe plus forte) vous seront proposés, selon que vous allaitez ou non.

Il y a d’autres techniques de prise en charge de la douleur et de votre bien être:

– L’hypnose : Plusieurs procédés existent:

  • l’hyperfocalisation, grâce à laquelle l’attention et l’énergie sont détournées de la douleur                 
  • il y a aussi la dissociation, par laquelle une personne peut séparer l’esprit du corps. Un exemple : le praticien va vous parler dans le creux de votre oreille, dans une ambiance calme, il utilisera des mots à un rythme régulier, vous aurez les yeux fermés, il vous demandera de vous concentrer sur des situations qu’il va dérouler, dans lesquels interviendront peut-être certains éléments de votre propre vie. De cette manière, il va vous entraîner dans vos pensées sur des sujets précis, ce qui détournera votre attention de la douleur. Cette technique, qui se prépare bien évidemment en amont, est de plus en plus pratiquée dans les maternités Il n’est plus rare de la voir proposée comme alternative à la péridurale. Elle pourra également être envisagée dans les suites d’un accouchement pour favoriser un bien-être et un apaisement, qui vous feront renaître.

Annuaire des thérapeutes proposant l’hypnose http://www.hypnose.fr/annuaire-therapeutes/

Le yoga:

(technique de libération du cycle des renaissances engendré par le karma individuel— méditation, ascèse morale et exercices corporels). Vous aurez peut-être déjà pratiqué le yoga pendant la grossesse. A l’approche du terme, vos ligaments étant de plus en plus souples avec l’imprégnation hormonale, vous aurez compris qu’il ne faut pas forcer. De même, après l’accouchement, il faudra attendre deux mois avant de repratiquer si vous avez accouché par voie naturelle et quatre mois en cas de césarienne. Le plus, c’est que le yoga post-natal se fera pour vous et désormais aussi pour votre bébé. Il permettra de vous retrouver, d’évacuer le stress et de vous remettre en forme en douceur. Il se base sur le travail du corps centré sur la respiration. L’objectif sera de cibler les muscles abdominaux, mais aussi le périnée. Et pour votre bébé, des petits massages, que vous pourrez reproduire chez vous.

L’acupuncture :

C’est une stimulation de zones précises de l’épiderme : les points d’acupuncture. Elle permet de diminuer l’anxiété et aidera à mieux dormir, à se relaxer, et donc à mieux gérer les seuils douloureux.

Dans chaque maternité un dépliant vous sera proposé, vous détaillant les techniques proposées ci-dessus.

L’homéopathie:

Les tensions, les douleurs liées à votre cicatrice pourront être soulagées par de l’homéopathie de type Arnica Montana 5 CH 3 granules matin et soir, de même Staphysagria 7 CH. Ca marche aussi pour les démangeaisons.

Votre utérus est au centre:

Il pèse lourd, il est encore bien oedématié. Votre organisme s’est tellement imprégné d’hormones, que la plupart de vos ligaments se sont relâchés. Heureusement, c’est ce qui a permis à bébé de descendre et de passer sans problème la filière « génitale ». Mais c’est votre dos qui en prend un coup et le périnée aussi, car l’utérus va faire pression.

Ne cherchez pas à en faire trop pour montrer que vous êtes fraîche et pimpante dès le 1er jour. Votre dos, votre abdomen, votre périnée ont besoin de se reposer (avant que la rééducation ne démarre quelques semaines après). N’hésitez pas à rester allongée par périodes alternées avec la marche pour remobiliser tout votre organisme qui vit une sorte de renaissance. Calez votre sommeil sur celui de votre bébé, surtout si vous allaitez.

Essayez de limiter les visites: Vous devez savoir imposer à votre entourage votre point de vue. Chaque visite peut être une source de fatigue, qui va s’accumuler, même si c’est du bonheur. Faites savoir autour de vous que certaines d’entre elles pourront se faire plus tard. Tout le monde comprendra et c’est montrer que vous vous centrez sur votre bébé et sur votre couple.

Les 3 livres écrits par le Docteur Arnault Pfersdorff, fondateur de pediatre-online, édités chez Hachette-Famille
  • « Manuel Bébé Premier mode d’emploi » Hachette Famille 286 pages 16,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant ne dort pas- 7 solutions » Hachette Famille 64 pages 5,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant ne mange pas- 7 solutions » Hachette Famille 64 pages 5,95€ Disponible ICI

C’est désormais, depuis janvier 2018, 3 livres qui sont édités chez Hachette et distribués dans toutes les librairies de France, mais aussi Belgique, Luxembourg, Suisse, Canada. Ils s’adressent aux parents. Egalement sur Amazon, Fnac, BNF, etc.

 

Vous n’avez pas trouvé votre réponse ?
Contacter un pédiatre