Morsure et griffure

Chiens, chats, serpents, et autres compagnons

Les accidents domestiques liés aux animaux de compagnie sont essentiellement les morsures et les griffures. Ils surviennent fréquemment chez les garçons de trois à neuf ans et, pour la moitié des cas, sont dus à un animal vivant au domicile (ou chez un voisin, une fois sur trois). Les chiens sont responsables des trois quarts des morsures en France, les chats de 10 % d’entre elles. Les rongeurs (lapins, rats, écureuils, etc.) sont également responsables de nombreuses morsures. Une morsure nécessite toujours une consultation médicale.

En savoir plus ICI article écrit et publié par https://eurekasante.vidal.fr/

.

.

Quels sont les symptômes et les causes des morsures ?

Les morsures sont souvent graves, surtout chez les enfants : la moitié d’entre elles se produisent au visage et au cou. Chez les adultes, ce sont essentiellement les bras et les jambes qui sont touchés. La plaie est généralement profonde à cause des dents pointues des animaux, en particulier avec les chats. Il peut y avoir arrachage de parties de chair.

Généralement, si un chien ou un chat est agacé, il s’en va. Mais un geste brusque, un coup, un pincement ou une étreinte un peu trop forte peuvent provoquer une réaction de défense de l’animal, d’autant plus importante s’il se sent empêché de fuir.

Caresser un animal inconnu (qui plus est un animal sauvage) peut être aussi dangereux car on ne connaît pas ses réactions.

La maladie des griffes du chat

Egalement appelée lymphoréticulose bénigne d’inoculation ou lymphogranulome bénin, la maladie des griffes du chat est un infection bactérienne transmise par une griffure de chat (parfois une morsure). Les chats sont contaminés par les puces. Cette maladie est rare (3 à 4000 cas par an en France) et elle est surtout observée chez les personnes de moins de 20 ans et celles qui sont immunodéprimées.Quelques semaines après la griffure, et alors que la plaie est cicatrisée, l’enfant se plaint de douleurs musculaires, de fièvre, de maux de tête, de fatigue et présente des rougeurs de la peau. Parfois l’enfant présente également une conjonctivite. Cette maladie guérit spontanément. Si les symptômes sont trop importants, un traitement antibiotique est prescrit par le médecin. Dans tous les cas, il est préférable de traiter également le chat responsable de la griffure contre la bactérie et contre les puces. Les griffures et morsures des chats peuvent également provoquer deux autres infections : la pasteurellose et la sporotrichose (dans les zones tropicales).

Quelles sont les complications des morsures ?

Les morsures peuvent causer des dégâts esthétiques à vie et engendrer des problèmes psychologiques graves. Mais le risque immédiat est une infection des tissus car la bouche d’un animal comporte généralement beaucoup de micro-organismes qui entrent profondément dans la peau. La gravité des morsures est fonction de leur taille, de leur localisation (en particulier le visage, le cou ou les organes génitaux), de l’existence d’arrachement ou de fracture, ou des particularités des personnes mordues (elles ont plus graves chez les petits enfants, les personnes âgées ou celles immunodéprimées).

Que faire en cas de morsure ?

  • Nettoyez la plaie le plus rapidement possible avec de l’eau savonneuse puis, après l’avoir bien rincée, avec un antiseptique. Posez un bandage et consultez votre médecin. Notez l’heure de la morsure pour la communiquer au médecin (les traitements peuvent varier selon le délai).
  • Les morsures, quelles qu’elles soient, justifient TOUJOURS une consultation médicale et, souvent, la prescription d’antibiotiques à titre préventif.
  • Si la morsure porte sur le visage, le cou ou les organes génitaux, si la plaie est déchiquetée, si les saignements perdurent ou si la personne se plaint d’une perte de la sensibilité ou des mouvements du membre mordu, il est indispensable de consulter en urgence.
  • Vérifiez que la vaccination contre la rage de l’animal et votre vaccination contre le tétanos sont bien à jour.
  • TOUT chien mordeur (même habituellement connu) doit être soumis à trois visites de surveillance vétérinaire pendant deux semaines (24 heures, 7 jours et 15 jours après la morsure) pour détecter d’éventuels signes de rage. En cas de signes suspects, la personne mordue doit commencer un protocole de vaccination contre la rage. Si le propriétaire du chien refuse de faire les visites obligatoires, faites une déclaration à la gendarmerie ou au commissariat de police en exigeant l’application des mesures légales.
  • Si le chien a été tué depuis la morsure, sa tête doit être prélevée par un vétérinaire et envoyée dans un laboratoire spécialisé à la recherche de signes de rage. Dans ce cas, comme dans le cas où l’animal a disparu, la personne mordue doit consulter un centre de vaccination contre la rage pour évaluer la nécessité de débuter un protocole de vaccination.

Que faire en cas de morsure de serpent ?

Les symptômes des morsures de serpent sont variables : douleur, malaises, vomissements, maux de tête, sueurs froides, pâleur, contractures musculaires, hallucinations ou troubles respiratoires. En France, la vipère est le seul serpent venimeux et elle est responsable des deux tiers des morsures. Néanmoins, la moitié des morsures se font sans injection de venin (morsure dite sèche) et elles sont exceptionnellement mortelles (un à trois cas en France pour environ 400 morsures chaque année).

  • En cas de morsure par un serpent, appelez immédiatement le 15 ou le 112. En attendant les secours, allongez la victime en position latérale de sécurité et immobilisez le membre mordu. Restez à proximité de la personne. Il est possible d’administrer du paracétamol pour soulager la douleur mais mieux vaut éviter l’aspirine et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène, kétoprofène, etc.).
  • Nettoyez et désinfectez la plaie sans utiliser ni alcool ni éther. Ne posez pas de garrot et enlevez tout objet (bagues, bracelets, etc.) qui pourrait bloquer la circulation sanguine.
  • Il est inutile et dangereux de tenter d’aspirer le venin avec la bouche, d’inciser la plaie ou de la compresser. Les pompes aspirantes (kit anti-venin) n’ont pas démontré leur efficacité et retardent souvent la prise en charge médicale.

Que fait le médecin en cas de morsure ?

Il nettoie et désinfecte la plaie si cela n’a pas été fait. Il l’examine pour déterminer comment la soigner : chirurgie, points, pansements, etc. En cas de morsure de serpent avec envenimation, les sérums anti-venin ne sont utilisés que dans les cas les plus graves en raison des risques de réaction allergique.

La prévention des morsures

 

  • Ne vous approchez pas d’un animal inconnu.
  • Ne vous asseyez ou ne vous couchez jamais devant un chien inconnu et ne lui présentez jamais votre visage en premier, en vous penchant par exemple.
  • Ne dérangez pas un animal lorsqu’il dort, mange ou fait ses besoins.
  • N’approchez pas votre visage du museau d’un chien et n’essayez jamais de lui retirer un os ou un jouet de la gueule.
  • Ne tentez pas de séparer des chiens qui se battent.
  • N’empêchez pas un animal de s’enfuir et ne le forcez pas à jouer.
  • Ne le taquinez pas ou ne lui tirez pas la queue ou les oreilles.
  • Méfiez-vous des vieux animaux perclus de rhumatismes chez qui un geste anodin peut provoquer une vive douleur.
  • Prenez garde aux petits chiens ayant pour maîtres des personnes âgées, ils sont souvent très jaloux et agressifs.
  • Evitez d’approcher des animaux sauvages paraissant anormalement familiers. 
    Les enfants ne prennent pas souvent conscience du danger que représente un animal. Faites-leur prendre les mêmes précautions que vous et apprenez-leur à reconnaître les signaux que l’animal émet pour exprimer son impatience ou sa colère. Pour les chiens, il s’agit des grognements, des babines retroussées et des oreilles en arrière. Pour les chats, la queue qui bat en coups de fouet, les oreilles en arrière et les feulements.
  • Ne laissez jamais un nourrisson sur le sol en présence d’un gros chien, même si celui-ci est d’un tempérament calme.
  • Tant qu’il est trop petit pour mesurer le danger, surveillez votre enfant dès qu’il s’approche d’un animal. Expliquez-lui que ce n’est pas un jouet mais un être vivant. Apprenez à votre enfant la délicatesse envers les animaux.
  • Si vous partez dans un pays où la rage est endémique et les chiens errants fréquents, pensez à demander à votre médecin s’il serait judicieux de vous faire vacciner contre la rage.


En savoir plus ICI article écrit et publié par https://eurekasante.vidal.fr/

Les 4 livres écrits par le Docteur Arnault Pfersdorff, fondateur de pediatre-online, édités chez Hachette-Famille
  • « Manuel Bébé Premier mode d’emploi » Hachette Famille 286 pages 16,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant ne dort pas- 7 solutions » Hachette Famille 64 pages 5,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant ne mange pas- 7 solutions » Hachette Famille 64 pages 5,95€ Disponible ICI
  • « Mon enfant n’est pas propre – 7 solutions » Hachette Famille 65 pages 5,95€ Disponible ICI

C’est désormais 4 livres du Dr Pfersdorff pédiatre, qui sont édités chez Hachette et distribués dans toutes les librairies de France, mais aussi Belgique, Luxembourg, Suisse, Canada. Ils s’adressent aux parents. Egalement sur Amazon, Fnac, BNF, etc.

Vous n’avez pas trouvé votre réponse ?
Contacter un pédiatre