Encore un bébé tué par le rottweiler de la famille. Soyez prudents avec vos chiens

Un drame affreux, un de plus, vient de se produire dans l’Aisne: un bébé de 14 mois a été attaqué par le rottweiler de la famille, dans l’enceinte de la cour, alors qu’elle était avec sa maman.

La pauvre fillette n’a pas survécu à des morsures très graves au niveau du visage, un autre chien, par effet de meute, s’associant au rottweiler.

Les deux chiens ont été abattus.

Cela porte à 27 le nombre de victimes mortelles depuis 2000 dans notre pays.

Nous insistons toujours auprès des familles, d’être extrêmement prudent avec les animaux dits « domestiques ». Tout chien, même gentil, peut devenir l’espace de quelques instants, agressif. Son instinct primaire peut se réveiller en quelques secondes: si un bébé lui tire les oreilles, si un nourrisson qui marche depuis peu l’accule dans un coin avec son baladeur ou son youpala, s’il lui prend son jouet ou son os fictif à ronger, etc.

Surtout si le chien a déjà un certain âge et qu’il n’y avait pas d’autre enfant à la maison auparavant.

Voici quelques conseils qu’il vous faut connaître et respecter si un bébé arrive à la maison:

Vous êtes rentrés à la maison avec votre bébé et vous avez un animal de compagnie qui vous attend. Ou peut-être plusieurs.

Une règle: ne laissez jamais votre bébé (et plus tard votre nourrisson) seul en sa présence.

Et ne le faites pas dormir dans sa chambre.

Si vous avez un chien.

Tout dépend si c’est un vieux chien. Il aura alors peut-être pris des habitudes, surtout si c’est votre premier enfant qui vient de naître. Il ne verra pas forcément d’un bon œil l’arrivée d’un « truc » bizarre qui gigote, qui pleure et s’agite dans un couffin. Ou au contraire en sera-t-il tout excité et enchanté.

Au début, votre chien va vouloir renifler votre bébé régulièrement. Vous pouvez le laisser faire, pour qu’il se fasse à cette nouvelle odeur d’humain qui arrive à la maison. Il est important qu’il s’y habitue, car il va vite comprendre que ce « petit d’homme » qui arrive est quelqu’un de très important. C’est ce qu’on appelle la phase de « sociabilisation » de votre animal. Il va être attiré par votre bébé et par ses cris. Peu à peu, il va l’adopter. Si cette étape se passe bien, alors votre chien va se comporter avec votre bébé comme si c’était un de ses chiots.

Mais veillez à ce qu’il ne le lèche pas, pour des raisons d’hygiène.

Quand votre enfant commencera à se déplacer vers l’âge de 5 ou 6 mois, il faudra alors veiller à ce qu’il n’y ait pas risque de morsure. En effet, votre enfant peut s’amuser à lui tirer les oreilles, ou, en se redressant, l’acculer dans un coin et c’est alors que le risque devient grand : votre chien peut se sentir menacé et mordre subitement. Même si c’est le plus gentil des toutous. C’est une cause de consultation très fréquente aux urgences chirurgicales : les plaies du visage par morsure de chien. Soyez donc très prudents.

Si vous avez un chien aboyeur, attention à ce qu’il ne réveille pas votre bébé en sursaut, éloignez le alors de la chambre et installez son tapis à un autre endroit, sans l’exclure toutefois dans activités habituelles, il ne comprendrait pas.

Si votre chien est massif et costaud, évitez de le promener en même temps que votre bébé. Il vous faut vos deux mains de disponibles pour votre enfant et bien tenir la poussette.

Si vous avez un chat

Le chat fera de même, il ira renifler, explorer. Il sera plus difficile à contrôler dans ses déplacements dans votre logement, mais évitez qu’il monte dans le lit de bébé, même quand celui-ci n’y est pas. Les poils de chat sont allergisants et volatils.

Attention bien entendu aux griffures quand votre enfant sera plus grand.

D’autres animaux ?

Les autres animaux seront en général dans des cages (hamster, cochon d’Inde) ou des aquariums (poissons, reptiles). La question du contact direct ne se posera pas avec un petit bébé. Mais là aussi, ne les installez pas dans sa chambre.

Pour ce qui est des oiseaux, votre bébé aura tout le temps de les découvrir quand il sera plus grand. Pour le moment, tenez leur cage à distance de sa chambre pour éviter que des petites plumes ne volent vers son lit.

Et les allergies ?

Désormais, les études montrent que plus tôt un bébé est mis au contact avec un chat ou un chien, moins il aura tendance à développer une allergie aux poils de ces animaux plus tard. Cependant, évitez de laisser monter votre animal sur le canapé où votre bébé ira mettre son nez lorsqu’il se tiendra debout.

Enfin, ce n’est pas parce que vous-même faites une allergie aux poils d’animaux que votre bébé fera de même : favorisez le contact le plus tôt possible.

Vous n’avez pas trouvé votre réponse ?
Contacter un pédiatre